Revenir à la rubrique : Politique

L’hippodrome revient à Saint-Paul

Au mois de juin, la municipalité de Saint-Pierre attendait un coup de fil de la Société des courses pour discuter de la possible installation de l’hippodrome, prévu au préalable à Saint-Paul.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le lundi 08 septembre 2008 à 17H11

Où en est le projet de l’hippodrome à Saint-Paul ?” Cette question posée le semaine dernière à Huguette Bello a reçu la réponse suivante : “Je ne peux pas répondre à cette question”.
Trois jours plus tôt, dans l’hémicycle du Conseil régional, les étudiants étrangers reçus par Raymond Mollard et Wilfrid Bertile, avaient pu voir, lors de la projection d’un film sur le futur tram-train, le fameux hippodrome sur le territoire de Saint-Paul.
Avait-on oublié d’actualiser le court-métrage, après le refus d’Huguette Bello de recevoir la structure hippique à Cambaie ? Pas du tout. Le maire de Saint-Paul qui est restée discrète jeudi dernier à notre micro, sur le lieu du futur site de l’hippodrome, a semble-t-il revu sa position initiale.
Même si aucune information n’a filtré à ce jour, les discussions ont repris entre la Société de courses et le Territoire des communes de l’Ouest (à g. sur la photo son président Jean-Yves Langenier). Il s’agit désormais pour les promoteurs du projet de fixer un nouveau calendrier.
Lors de l’une de ses délibérations, la commission permanente de la Région Réunion avait fixé l’échéance finale à fin 2011.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.