Revenir à la rubrique : National

L’ex-députée PS, Sylvie Andrieux, condamnée à quatre ans de prison dont un ferme

La députée ex-PS des quartiers Nord de Marseille, Sylvie Andrieux, a vu sa peine de trois ans de prison dont un ferme pour détournement de fonds publics être aggravée ce mardi par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Les juges l’ont en effet condamnée à quatre ans de prison dont un ferme, 100.000 euros d’amende et cinq […]

Ecrit par S.I – le mardi 23 septembre 2014 à 17H53

La députée ex-PS des quartiers Nord de Marseille, Sylvie Andrieux, a vu sa peine de trois ans de prison dont un ferme pour détournement de fonds publics être aggravée ce mardi par la cour d’appel d’Aix-en-Provence. Les juges l’ont en effet condamnée à quatre ans de prison dont un ferme, 100.000 euros d’amende et cinq ans d’inéligibilité.

Selon la justice, Sylvie Andrieux avait distribué entre 2005 et 2008 lorsqu’elle était conseillère régionale quelque 700.000 euros de subventions régionales à des fins électoralistes à des associations fictives selon la justice.

À l’annonce du nouveau verdict, les avocats de Sylvie Andrieux ont aussitôt annoncé qu’ils déposeraient un pourvoi en cassation.

Si le recours est rejeté, une élection législative partielle serait organisée dans la 7e circonscription des Bouches-du-Rhône. Pour rappel, lors des dernières municipales, le candidat FN, Stéphane Ravier, a ravi la mairie de secteur.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvelle-Calédonie : Du mieux, même si la situation demeure encore tendue

La situation en Nouvelle-Calédonie s’est légèrement apaisée dans la nuit de jeudi à vendredi, suite à l’instauration d’un état d’urgence, bien que l’agitation persiste dans certains secteurs de Nouméa, cinq jours après le début des émeutes provoquées par une réforme électorale controversée.
« Pour la première fois depuis lundi, nous observons une accalmie dans le grand Nouméa, malgré les incendies qui ont touché une école et deux entreprises » cette nuit encore, a exprimé le représentant de l’État dans cette collectivité du Pacifique Sud.

Rouen : Un Algérien sous OQTF tué par un policier après avoir tenté d’incendier une synagogue

Un ressortissant algérien qui était visé par un arrêté d’obligation de quitter le territoire français (OQTF) a été abattu par un policier qu’il menaçait avec un couteau et une barre de fer vendredi à Rouen. Peu de temps avant, il avait tenté de mettre le feu à une synagogue. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a immédiatement qualifié l’incident d’acte antisémite ciblant un lieu symbolique pour la République.

Nouvelle-Calédonie : Un deuxième gendarme décédé

Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a annoncé un cinquième décès en Nouvelle-Calédonie depuis ce week-end. Un gendarme est mort après un « tir accidentel » pendant la préparation d’un véhicule blindé.