Revenir à la rubrique : Culture

Lever de rideau pour ‘Vol Somin Kann’

Demain soir à l'ancien hôpital Felix Guyon de Saint-Denis, se jouera la pièce de théâtre de Lolita Monga, "Vol Somin Kann". Un retour à l'époque où l'usine sucrière de Beaufonds à Saint-Benoit faisait vivre le quartier. "Le bruit, les gens, les odeurs de sucre et de mélasse, la poussière aussi, le ruban de fumée, les lumières la nuit", c'est en recroisant les souvenirs et témoignages de ses habitants que la pièce a vu le jour.

Ecrit par Melanie Roddier – le mercredi 12 novembre 2008 à 13H54

« Vol Somin Kann » est une création théâtrale qui a pris plus de deux ans de réflexion et de préparation. S’inspirant des témoignages d’habitants autour de la fermeture de l’usine sucrière de Beaufonds à Saint-Benoit, cette histoire nous replonge dans la vie de l’ancienne usine aujourd’hui désaffectée.
La pièce de théâtre a connu un vif succès à Saint-Benoit, demain soir la compagnie Acte 2 se délocalise à Saint-Denis, du côté de l’ancien hôpital Félix Guyon.
« Nous voici à l’aboutissement d’un projet un peu fou où se sont rencontrés pendant près de deux ans des artistes, accompagnant des comédiens amateurs, des habitants du quartier de « Bofon » et de la ville Saint-Benoît et des bénévoles associatifs » affirme Lionel Deverlanges, le metteur en scène.
Si l’ancienne usine est aujourd’hui désaffectée, l’idée est de montrer que pour une partie de la population, « elle est encore là, présente, pesante, imposante dans la tete de ses habitants, comme une vieille balle de souvenirs« .

 

 

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Mc Duc : “Il sait encore rapper le tonton !”

Après le buzz de sa prestation pour le Paris Centre Challenge de Black M, Mc Duc prépare un nouveau sigle. L’artiste urbain peï revient sur son parcours dans une interview pour Zinfos974.

Statue La Bourdonnais : l’association requérante perd le chrono face à la mairie de Saint-Denis

L’association Fort Réunion n’obtiendra pas de sursis pour la statue de François Mahé de La Bourdonnais. Le juge des référés du tribunal administratif rejette sa requête pour des questions de forme : l’association n’a pas assez d’ancienneté. L’urgence à suspendre les effets du permis de construire de la mairie portant sur la dépose de la statue et sa restauration n’a donc pas été reconnue en attendant que le juge se prononce « sur le fond » dans plusieurs mois.

Sixième édition de la semaine de la correspondance : Semaine 11

Voici deux ouvrages qui pourraient vous inspirer dans la rédaction de votre contribution scripturale. Dans les premières pages de son livre : « Le guide de l’écriture inspirée », France Gauthier affirme que l’écriture est le langage de l’Esprit. « Il y a, au fond de notre cœur, une ouverture plus grande que ce que l’on pense, une inspiration. »

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial