Revenir à la rubrique : Social

Les transporteurs s’installent à Champ Fleuri

La grogne continue chez les transporteurs. Après trois jours passés à camper devant la Région, ils ont mené une opération escargot ce vendredi matin pour se rendre à Champ Fleuri.

Ecrit par Zinfos974 – le vendredi 18 mars 2022 à 10H56

« Nous allons revenir aux anciennes méthodes« , annoncent les transporteurs. Plusieurs syndicats sont mobilisés depuis le milieu de semaine. Ils souhaitent durcir le mouvement pour se faire entendre et démarrer le dialogue.

Les transporteurs demandent à la Région Réunion de revenir sur son choix de finir la Nouvelle Route du Littoral en viaduc. Ils assurent que choisir la digue permettrait de sauvegarder le travail d’une centaine de transporteurs et plus de 600 emplois dans le BTP. Ils reprochent en outre au viaduc de contribuer à enrichir les grandes multinationales au lieu de faire travailler les entreprises locales.
 
Trois jours devant la Région

Les transporteurs ont débuté leur mouvement ce mercredi 16 mars alors même qu’Huguette Bello se rendait à Paris pour signer les accords de Matignon III  pour entériner le financement de la fin de la Nouvelle Route du Littoral. Ils sont restés pendant trois jours devant les grilles de la Pyramide inversée.

Un concert de klaxons a accompagné ce vendredi matin  à l’arrivée des élus pour l’assemblée plénière où le budget primitif devait être voté et ainsi conclure définitivement le choix du tout viaduc.

Mais Didier Hoarau, président de l’Organisation des transporteurs indépendants, a expliqué : « On va descendre dans la rue. Je ne dis pas qu’on va bloquer. Je suis désolé si ça va faire un peu de remous. Si on doit le faire pour ouvrir les discussions, on va le faire. »
 

 

Durcissement du mouvement 

Les transporteurs ont donc décidé ce matin de prendre la route. Ils ont mené une opération escargot sur le Boulevard Sud en direction de Champ Fleuri où ils se sont arrêtés pour déjeuner. 

Ils devraient reprendre leur mouvement dans les minutes qui viennent. 
 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Fin de la grève à la MFR, la directrice maintenue dans ses fonctions

C’est le sourire aux lèvres que les salariés de la MFR sont ressortis ce lundi en début de soirée de la seconde réunion de conciliation à la Direction du travail. Ils ont en effet eu gain de cause dans le conflit qui les opposait depuis près de trois semaines aux administrateurs de la structure, avec le maintien de la directrice à son poste et dans ses prérogatives

Le SNJ se dit « ouvert au dialogue » avec les trois candidats au rachat du Quotidien de La Réunion

Avant que les 48 salariés du Quotidien ne soient consultés sur les trois offres de rachat déposées pour leur journal, il faudra au préalable que celles-ci soient déclarées recevables. Bien qu’aucun candidat ne prévoie de conserver le moindre journaliste, mais seulement d’en recruter un certain nombre après leur licenciement, le syndicat SNJ ne ferme pas la porte aux discussions avec les repreneurs.

MFR : Les salariés poursuivent leur mouvement de grève

En grève illimitée depuis la semaine dernière pour exiger de meilleures conditions de travail, les salariés de la Maison familiale rurale (MFR) située à la Plaine-des-Palmistes ont décidé de poursuivre leur mouvement, toujours soutenu par l’Union régionale 974 (UR974).

« Plusieurs chantiers déjà inscrits dans le calendrier social de cette année », assure le Département

Si la collectivité départementale assure respecter le droit de grève « consacré par la constitution », elle exprime néanmoins ses regrets face au mouvement de grève entamé ce jeudi devant ses grilles à l’appel des syndicats SAMFFA et SNT, rappelant la réunion avec la Direction Générale et les services du 27 février dernier, « où des réponses ont été apportées aux points soulevés ».