Revenir à la rubrique : Social

Les « squatteuses » se font toujours entendre sous les fenêtres municipales

Depuis ce matin, les familles squatteuses de l'Eperon se sont à nouveau dirigées sous les fenêtres de l'hôtel de ville de Saint-Paul. Malgré la solution temporaire trouvée pour six familles, une dernière reste sur le carreau.

Ecrit par Ludovic Grondin – le jeudi 14 avril 2011 à 14H48

Elles ont eu gain de cause hier en fin d’après-midi mais les six familles relogés temporairement au village VVF de l’Ermitage sont encore venus mettre la pression devant le parterre de la mairie centrale de Saint-Paul.

i[« Nous sommes solidaires de la dernière famille qui n’a pas obtenu satisfaction »]i, clame Raïssa Louise, la porte parole des familles de l’Eperon. La dernière personne concernée, sa sœur a refusé une proposition de logement située à Plateau Caillou, cité Baobab. i[« On ne lui a proposé qu’une seule solution et pas deux comme le dit la SEDRE »]i, poursuit la porte-parole.

 

Malgré ce dernier accroc, celle-ci reconnaît l’avancée significative obtenue hier en fin d’après-midi. « Notre réunion avec M. Fromens de l’ADEP, de M. Gamarus (premier adjoint) et de M. Payet (DGS) a permis de loger ces familles au VVF de l’Ermitage ».

b[Prêtes à retourner squatter à l’Eperon
]b
Une solution qui repousse un peu plus loin l’échéance. Dans deux mois, une autre porte de sortie devra être trouvée. Mais quelle solution pour la mairie, qui défend bec et ongles le respect de l’attribution des logements par la commission du même nom ?

Aux dernières nouvelles, vers midi, la mairie proposait de régler le dernier cas litigieux, celui de Marie-Séverine Louise, dans la journée. Celle-ci squatte depuis quatre ans un logement vide à l’Eperon quartier Lavoir 1.

Pourtant, la discussion ce matin à 9h avec une représentante du Département et le directeur de la SEDRE n’a rien donné. Et Raïssa Louise de menacer à nouveau :i[ « Si la situation n’est pas réglée, on retournera à Bois de Corail (à l’Eperon, ndlr). Pour le moment nous restons devant la mairie, nous sommes solidaires jusqu’au bout ». ]i

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.