Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Les seules et vraies raisons d’une pétition

Une fois de plus, sous un nom et une adresse qu’on ne trouve dans aucun annuaire, un courrier des lecteurs vise à dénaturer les raisons d’être de la pétition du COLLECTIF Égalité des prix Réunion-Maurice lancée par 5 associations et soutenue par plus de 50 autres. Que constate cette pétition dont ne parlent jamais ses […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le lundi 15 septembre 2008 à 07H48

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Une fois de plus, sous un nom et une adresse qu’on ne trouve dans aucun annuaire, un courrier des lecteurs vise à dénaturer les raisons d’être de la pétition du COLLECTIF Égalité des prix Réunion-Maurice lancée par 5 associations et soutenue par plus de 50 autres.

Que constate cette pétition dont ne parlent jamais ses détracteurs anonymes (mais dont on devine fort bien la réelle identité derrière ce courageux anonymat) : les prix totalement abusifs des billets pour faire, avec des avions très économiques, des turbos-propulseurs ATR 72, les 240 km qui nous séparent de l’île voisine. Ce vol d’à peine 40 mn, tous les Réunionnais aujourd’hui, avec internet, peuvent en constater l’épouvantable et abusive cherté qui a permis à l’origine au duopole Air France/Air Mauritius, puis Air Austral/Air Mauritius par la suite, de se constituer un authentique jack-pot durant plusieurs décennies sur notre dos.

Le COLLECTIF constate et déplore cette scandaleuse situation et la dénonce auprès de tous les Réunionnais. S’il ne s’autorise en aucun cas à intercéder auprès d’un pays étranger et d’une compagnie étrangère, Air Mauritius, il considère légitime et normal d’interpeler la compagnie privée locale Air Austral et ce avec d’autant plus de raison qu’elle a été très largement financée par l’argent public du Conseil Général et de la Région et qu’elle est présidée par le président de la Région !
N’est-il pas naturel et normal, pour défendre le pouvoir d’achat en souffrance des Réunionnais qu’il soit mis fin à cet abusif prélèvement forcé d’Air Austral en alignant les prix du vol de 40 mn du Réunion-Maurice sur ceux du Maurice-Réunion qui, bien que moins coûteux de 60 € à 120 € selon la saison, restent très chers ?

Quant aux prix d’Air Mauritius, il est évident que le simple jeu de la concurrence les fera s’ajuster comme cela se passe partout dans le monde où elle s’exerce librement.

Grâce à internet et aux chaînes de télévision, les Réunionnais savent très bien qu’en Europe, mais aussi en Inde et en Asie, les compagnies aériennes « low-cost » ont largement multiplié l’accès aux déplacements aériens en les démocratisant par ses prix accessibles à tous. Il est évident que le COLLECTIF ne peut que se satisfaire de la proposition gouvernementale de la création d’une compagnie « bas prix » régionale à la Réunion qui permettra, non seulement de baisser fortement les prix, mais aussi de multiplier quantitativement les échanges aujourd’hui si limités entre les îles des Mascareignes, formidables et nouveaux atouts pour le développement du tourisme de la zone.

Est-il si absurde de préférer l’intérêt général de tous les Réunionnais et des pays de la zone aux intérêts financiers et politiques d’une compagnie privée, même dirigée par un président de Région ?

b[Pour le COLLECTIF Égalité des Prix Réunion-Maurice R // Maurice-Réunion AR Antoine FRANCO]b

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Bon sens

(Les humains seraient-il monstrueusement insensés ?)

Qui est responsable du chaos?

Je suis impressionné par le nombre de personnes qui souhaitent devenir premier ministre de Macron ! L’intéressé s’en amuse, écrit aux Français sur l’incapacité de ces prétendants de s’accorder, et part en voyage aux Etats-Unis. La course à la soupe n’aide pas à clarifier la situation critique dont la responsabilité en revient au Président de la République. A lui seul !