Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Les sept dormants d’Ephèse des saints pour notre temps

C’est un grande fête à la valeur universelle, que celle des sept dormants d’Ephese et elle a inspiré aussi le prophète Mahomet (Sourate 18 la Caverne)   Elle raconte l’histoire de sept jeunes garçons vivant dans la ville d’Ephese en l’an 250 : Maximilien, Jamblique, Exacustodien, Martinien, Denis, Antonin et Constantin. Tous étaient issus de familles […]

Ecrit par Jean Reverzy – le jeudi 04 août 2022 à 06H53

C’est un grande fête à la valeur universelle, que celle des sept dormants d’Ephese et elle a inspiré aussi le prophète Mahomet (Sourate 18 la Caverne)
 
Elle raconte l’histoire de sept jeunes garçons vivant dans la ville d’Ephese en l’an 250 : Maximilien, Jamblique, Exacustodien, Martinien, Denis, Antonin et Constantin. Tous étaient issus de familles de dignitaires de la ville ; Maximilien était le fils du préfet, les autres jeunes gens étaient des cadets de l’armée impériale. Ils étaient tous chrétiens en secret.  Ephese, en Asie mineure, dans la région Sud de la Turquie actuelle, était la capitale de l’Ionie, célèbre pour son temple d’Artémis.

L’empereur Dèce, de passage dans la ville, obligea la population à sacrifier aux Dieux et à l’Empereur . Ceux qui refusaient,  les chrétiens étaient torturés et mis à mort. Maximilien et ses compagnons se réunissaient pour prier pour les victimes. Ils furent dénoncés à l‘Empereur qui les fit arrêter et enchainés
Ils proclamèrent alors publiquement leur foi et ne cédèrent pas aux menaces de supplices. Feignant de leur prendre en pitié Dèce les libéra et leur donna quelques jours de réflexion.
 
Les sept jeunes gens décidèrent à se réfugier dans une grotte à l’Orient de la ville pour méditer et à se préparer à une nouvelle comparution dans la prière et la quiétude. Jamblique se rendait  en ville chaque jour pour les approvisionner. Il s’endormirent d’un profond sommeil
 
Dèce ne les retrouvant pas appris leur cachette, furieux, il fit obstruer l’entrée de la grotte mais les fonctionnaires chargés de cette besogne chrétiens en secret laissèrent une plaque de plomb cachée devant l’entrée relatant leur supplice 
 
Deux cent ans plus tard (446) sous le règne de l’Empereur Théodose, quand l’ancien empire romain était devenu chrétien, une hérésie divisait l’Eglise, niant la résurrection de la chair. Un paysan, voulant y parquer ses bêtes dégagea l’entrée de la grotte. Aussitôt les sept jeunes gens se réveillèrent de leur sommeil. Ils reprirent leur prière convaincus qu’ils devaient comparaitre devant Dèce. Jamblique se rendit en ville et fut surpris de ne pas la reconnaître : les maisons portaient partout des croix visibles.
Quand il voulut payer au marché, les commerçants s’étonnèrent des pièces qu’il leur présentaient vieilles de deux cent ans on le soupçonna d’avoir voler un trésor. On le fit comparaitre devant le proconsul auquel Jamblique raconta leur histoire.

Ce dernier et l’Evêque Etienne se rendirent suivi par la foule jusqu’à la grotte et découvrirent les tablettes racontant leur supplice. L’Empereur prévenu se rendit immédiatement à Ephese : ce miracle prouvait la ostensiblement la Résurrection. Après avoir raconté leur histoire les sept jeunes gens s’affaissèrent doucement et rendirent leur vie.

Théodose ordonna de célébrer une grande fête et d’ensevelir les sept dormants dans des sarcophages en or ; mais, en songe, ceux ci lui apparurent et lui demandèrent de laisser leur corps à même la terre ou ils avaient reposés. Dans cette grotte auraient également séjournés Sainte Marie Madeleine et Saint Jean.
 
Le culte ses sept dormants, est devenu universel et on en trouve d’innombrables versions dont la version islamique. Il comporta une riche dimension symbolique et fait écho au culte des sept frère Macchabées, martyrisés près de 500 années plus tôt  pour être restés fidèles à leur foi juive mais reconnus dans la tradition chrétienne par leur appel à la Résurrection.
 
En Bretagne, à l’heure ou s’accompli le Tro Beizh, soit le pélérinage des septs Saints de Bretagne (Malo, Brieuc, Pol, Patern, Corentin, Leon, Tugdual), de Vannes à Quimper, il faut signaler qu’une paroisse organise chaque année un Grand Pardon vénérant les sept dormants associent chrétiens, juifs et musulmans. Un modèle pour notre époque confuse et pour tous les temps..
 
Chantons l’office de Matines byzantin qui leur est consacré :
 
Ayant paru comme athlètes courageux et d’un nombre égal à celui des planètes dans le ciel, les jeunes gens ont tracés tous ensemble, la droite route de la foi, sans errance aucune et se sont écriés O Christ  nous t’exaltons dans tous les siècles.
 
Trésor de force, scellé de la plus sure foi, s’est montrée la grotte abritant les jeunes gens, car elle annonce la gloire de la future résurrection : non celle de Lazare, un mort de quatre jours, mais de tous les hommes depuis les siècles endormis.

Par leur nombre et leur foi en Christ, les Sept jeunes gens surement se sont montrés les yeux de l’Eglise, brillant de plus d’éclat que la pierre d’angle de Zorobael et ces esprits divins chantons les par des cantiques spirituels.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 6e circonscription

Le premier tour des élections législatives anticipées sur la sixième circonscription sera très similaire à 2022 avec de nombreux candidats qui tentent à nouveau leur chance. La revanche du duel entre les frères ennemis, Frédéric Maillot et Alek Laï-Kane-Cheong, pourrait avoir lieu au second tour.

Risacher : Un nom aussi connu sur les parquets du Tampon que ceux de NBA

Mercredi prochain, la célèbre ligue américaine de basket-ball va organiser sa traditionnelle draft, le moment où les équipes sélectionnent les meilleurs jeunes. Encore une fois, c’est un Français qui devrait être tiré en premier puisque les experts annoncent un duel entre Alexandre Sarr et Zaccharie Risacher. Le nom de ce dernier est bien connu au Tampon puisque son oncle n’est autre que l’un des fondateurs du club et a surtout permis le développement du sport dans l’île.

Le clip officiel du séga Ich An

Emmanuel est la star incontestée du karaoké du Four à Chaux de Saint-Leu. Son interprétation de la chanson « Jalousie » de Tessa a fait le tour des réseaux sociaux. Consécration ultime, Emmanuel a tourné un clip avec sa chanteuse préférée.