Revenir à la rubrique : National

​Les réformes sociales du gouvernement ont surtout profité aux plus aisés

L’Insee a dressé un portrait social de la France. L’institut s’est notamment penché sur les mesures d’aides prises par le gouvernement en 2020 et 2021. Les analyses révèlent que les revenus disponibles des ménages ont augmenté grâce à ces décisions mais ont eu un impact moins important sur les ménages les plus pauvres.

Ecrit par La-rédaction – le samedi 26 novembre 2022 à 17H19

Le “portrait social” de la France a été publié par l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) ce mardi. L’étude se penche sur les budgets des ménages pauvres, modestes et riches, pour les dépenses alimentaires, de loisirs ou culturelles. Les inégalités ont été mises en avant, à l’école, dans les territoires ultra-marins et sur le marché du travail.

L’Insee a aussi dédié un dossier complet aux réformes sociales et fiscales du gouvernement d’Emmanuel Macron sur le pouvoir d’achat des ménages. L’étude se concentre sur les mesures prises en 2020 pendant la crise covid et en 2021 alors que la France reprenait petit à petit une vie presque normale.

Aides pérennes pour les riches, exceptionnelles pour les pauvres

L’institut explique que les différentes réformes ont augmenté en moyenne de 1,1% le niveau de vie en métropole par rapport à la situation sans leur mise en œuvre. Le gain moyen est évalué à 280 euros par an et par personne. Cette estimation a été réalisée au terme du déploiement complet des mesures.

Mais l’Insee révèle que la “hausse profite surtout à la moitié la plus aisée de la population” parce qu’elle est concernée par les mesures qui durent comme la baisse du barème de l’impôt sur le revenu et la suppression progressive de la taxe d’habitation. Ces avantages ont apporté 470 euros mensuels de plus en moyenne aux 30% les plus riches, mais seulement 90 euros aux 50% les plus modestes.

Ce sont les versements exceptionnels qui ont surtout aidé les plus pauvres. Ils sont notamment survenus suite à la crise sanitaire en 2020 et à la hausse des prix de l’énergie en 2021. Il s’agit du principal facteur de l’augmentation du niveau de vie des 20% des ménages les plus modestes. 

Certaines réformes pas prises en compte

L’Insee précise que son dossier évalue les conséquences budgétaires des réformes qui concernent les prélèvements directs (cotisations et contributions sociales, impôt sur le revenu, taxe d’habitation), les principales prestations monétaires (prestations familiales, minima sociaux), certaines aides sociales dédiées à des dépenses spécifiques (chèque énergie). L’exonération fiscale et sociale de la prime exceptionnelle de pouvoir d’achat (prime Macron) sont aussi concernées par l’étude.

Mais l’institut explique ne pas avoir pris en compte les mesures qui n’ont pas un impact direct comme l’élargissement du dispositif d’activité partielle, le fonds de solidarité pour les travailleurs indépendants et la prolongation des droits à l’indemnisation chômage durant la crise covid. Les réformes de l’assurance chômage, la sous-indexation des retraites et les mesures portant sur les cotisations employeurs sont aussi exclues.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

En visite à La Réunion, Edouard Philippe interpellé par un entrepreneur

L’ancien Premier ministre est à La Réunion pour prendre le pouls de la population et se rendre compte des difficultés et des besoins spécifiques des habitants de l’île. Dès son premier arrêt au Barachois pour un dépôt de gerbe. Il a été interpellé par un entrepreneur qui a partagé sa peine face aux défis insurmontables de l’économie actuelle.

Escalade : Oriane Bertone championne de France de bloc Sénior à Valence

La Réunionnaise Oriane Bertone a de nouveau décroché une médaille d’or aux championnats de France de bloc. Après une première partie de la compétition où la grimpeuse péi a été chahuté par ses adversaires, Oriane Bertone a finalement réussi à terminer à la première place.

La ministre chargée des Outre-mer se rendra à Mayotte prochainement

Marie Guévenoux, nouvelle ministre chargée des Outre-mer, a rencontré les élus mahorais et a annoncé l’opération d’évacuation du stade Cavani et la préparation de l’opération Wuambushu 2. Par ailleurs, elle indique qu’elle sera à Mayotte dans « le prolongement de l’installation du nouveau préfet de Mayotte, François-Xavier Bieuville.