Revenir à la rubrique : Social

Les principaux points de l’accord guadeloupéen

L’accord, signé la nuit dernière en Guadeloupe, comporte 165 articles couvrant tous les domaines : pouvoir d’achat, logement, transports, éducation, emploi, services publics, droits syndicaux, aménagement du territoire, culture. L’accord dit « Jacques Bino » sur l’augmentation des salaires est annexé. Voici les principaux points de l’accord: Prestations sociales : A compter du 1er mars, un revenu […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le jeudi 05 mars 2009 à 17H48

L’accord, signé la nuit dernière en Guadeloupe, comporte 165 articles couvrant tous les domaines : pouvoir d’achat, logement, transports, éducation, emploi, services publics, droits syndicaux, aménagement du territoire, culture. L’accord dit « Jacques Bino » sur l’augmentation des salaires est annexé.
Voici les principaux points de l’accord:

Prestations sociales :
A compter du 1er mars, un revenu supplémentaire temporaire d’activité (RSTA) sera versé à tous les salariés touchant jusqu’à 1,4 SMIC, pendant 36 mois. Des primes exceptionnelles sont prévues : prime de solidarité active de 200 euros versée par l’Etat aux 51 000 foyers guadeloupéens les plus défavorisées ; versement par les collectivités locales à compter du 1er mars de 25 euros pendant douze mois aux salariés jusqu’à 1,4 SMIC ; versement par la région, au plus tard le 30 juin, de 100 euros aux 80 000 foyers les plus modestes.

Un fonds de soutien exceptionnel de 3 millions d’euros est créé pour les 17 000 allocataires du minimum vieillesse et les 7 000 bénéficiaires de l’allocation adulte handicapés.

Revalorisation de 20 % de la prestation de restauration scolaire, en contrepartie d’un engagement des cantines à offrir 50 % de produits issus de l’agriculture locale, et d’une réduction des tarifs pour les familles. Réduction du prix des repas des lycéens. Augmentation de 200 euros des bourses régionales d’études supérieures en Guadeloupe.

Baisses de prix :
Produits de première nécessité, services bancaires, carburants, eau, électricité.

Logement :
Gel des loyers en 2009 par les bailleurs sociaux. Diminution de la taxe d’habitation de 9 % et de la taxe sur le foncier bâti de 7 % dès 2009.

Transports :
Baisse de 20 % du prix des transports terrestres interurbains avant la fin du 1er semestre 2009. Mise à disposition par l’Etat de 40 000 billets aller/retour Pointe-à-Pitre-Paris à 340 euros, pour les familles modestes.

Emploi :
Plan d’urgence pour l’insertion de 8 000 jeunes de 16 à 26 ans. Elaboration d’une « Charte de l’embauche locale de Guadeloupéens ». Création d’un observatoire sur « l’égal accès de l’embauche ».

Agriculture :
Création d’un label France saveur d’outre-mer. Négociations sur la pêche en zone Caraïbe. Réserve de 50 000 hectares de surface agricole incompressible.

Culture :
Engagement de l’Etat à étudier le projet de double fléchage en français et en créole des bâtiments publics.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

BTP : L’incertitude persiste pour 550 millions d’euros de commande publique prévue en 2024

Les entreprises du bâtiment et travaux publics, les syndicats, les bailleurs, les collectivités et les services de l’État ont approuvé ce vendredi une Charte d’engagement en faveur de la filière BTP à La Réunion. Outre des moyens financiers supplémentaires, le document donne naissance au Comité de crise du BTP, une instance qui se réunira mensuellement afin de suivre l’évolution de l’activité et traiter les blocages ou retards. Si 503 millions d’euros d’ordres de service seront engagés d’ici la fin de l’année, l’incertitude demeure pour environ 550 millions d’euros de travaux prévus mais dont le lancement avant décembre 2024 reste incertain.

Croix Marine : les mandataires judiciaires autorisés à reprendre leurs activités

Dans un courrier adressé ce jeudi aux salariés, l’administratrice provisoire de la Croix Marine a assuré qu’ils pouvaient reprendre leurs activités, les mandataires étant appelés à traiter en premier lieu les situations d’urgence. L’association a la charge de 1.500 majeurs protégés sous tutelle ou curatelle, lesquels n’ont plus accès à leur argent depuis deux semaines.

[Communiqué] Après le choc des européennes les exigences sociales doivent être entendues

Après les élections européennes du 9 juin marquées par une abstention record et une montée de l’extrême droite, l’intersyndicale de La Réunion appelle à un sursaut démocratique et social. Elle exhorte les travailleuses, travailleurs, retraités et étudiants à manifester le samedi 15 juin à 10h à la Préfecture de Saint-Denis pour défendre les droits sociaux et environnementaux et contrer la politique de régression sociale du gouvernement.

Des agriculteurs réunis à la DAAF dans l’attente des aides promises par l’État

Inquiets et dans l’attente d’aides de l’Etat, notamment celles liées aux dégâts causés par le cyclone Belal, des agriculteurs se sont rassemblés dans les jardins de la DAAF depuis 9h00 ce mercredi matin à l’appel de l’UPNA. Une réunion avec les représentants de la DAAF est fixée à 10h00, pour aborder les difficultés financières de la profession. Le syndicat n’exclut pas un sitting de plusieurs jours sur place.