Revenir à la rubrique : Politique

Les préconisations des Verts pour la commune de Saint-Denis

Les Verts de Saint-Denis ont donné une conférence de presse ce matin à 10 heures sur la politique urbaine menée par Gilbert Annette et son équipe municipale. Après avoir critiqué la politique municipale concernant la ZAC Océan, le porte parole des Verts-Réunion, Jean-Pierre Marchau, s'est exprimé sur les déplacements dans le chef-lieu. Pour ce dernier, de nombreuses solutions existent mais ne figurent pas parmi les priorités du maire de Saint-Denis.

Ecrit par Ludovic Robert – le jeudi 21 mai 2009 à 13H00

Une nouvelle fois objet de discorde, la politique menée par la municipalité dionysienne sur les déplacements et la ZAC Océan a suscité des réactions ce matin encore lors d’une conférence de presse organisée par les Verts de Saint-Denis. Zinfos a contacté le porte-parole des Verts-Réunion, Jean-Pierre Marchau.

Jean-Pierre Marchau, les Verts de la capitale ont tenu une conférence de presse ce matin sur la politique menée par Gilbert Annette. Quels sont les axes adoptés par les Verts pour le chef lieu ?

« Nous avons d’abord rappelé que les Verts étaient candidats sur la liste de Michel Tamaya en 2008. A partir de là, nous nous sommes retrouvés dans une situation politique un peu vide de la part de la majorité municipale. Nous avons à faire à un face à face entre l’ancienne et la nouvelle équipe municipale. Leurs débats en Conseil Municipal consistent uniquement à se traiter mutuellement d’incompétents. Il n’y a aucun débat de fonds.
L’objet de la réunion de ce matin était d’aller sur un débat de fond. C’est pourquoi nous avons axé notre exposé sur deux points : le problème de la ZAC Océan et des déplacements dans le chef-lieu…
« 

Quelles sont vos critiques et vos propositions concernant la Zac du Pôle Océan ?

« En ce qui concerne la ZAC du pôle Océan, nous avons noté que la nouvelle équipe n’avait pas de position concrète puisqu’elle présente des discours contradictoires après la décision du tribunal communiquée il y a 14 mois. Pour l’instant, il n’y a pas de projets urbains concernant cette ZAC. Nous préconisons de saisir cette opportunité au niveau de cette friche urbaine de 5 hectares pour construire un éco-quartier aux normes écologiques avec des bâtiments aux normes HQE, par exemple. C’est une proposition qui pense aux rapports entre l’homme et ses déplacements avec les vélos, la marche, la récupération d’eaux de pluies ou encore la récupération raisonnée des déchets. Il y a une nécessité de se déplacer sans recourir à la voiture. On veut qu’il y ait un impact écologique à partir d’un modèle déterminé de constructions.
Dans un second temps, il faut savoir que la ZAC océan est un vrai désastre, c’est pourquoi nous avons une proposition facile à mettre en place avec des jardins communautaires. Il s’agit des jardins collectifs ou individuels avec un certain nombre d’implications réglementaires. Il est, par ailleurs, possible de réaliser des potagers écologiques pour mettre un terme à cette friche et cela ne demande pas beaucoup d’argent mais de la volonté politique. »

Votre vision des déplacements dans le chef-lieu est radicalement différente de ce qui est proposé actuellement par le maire de Saint-Denis. En quoi consiste t-elle ?

« Pour ce qui est des déplacements sur lesquels nous nous étions déjà prononcés publiquement, il n’y avait pas d’alternatives avec la pression automobile qui existe actuellement. Nous remarquons que Gilbert Annette fait du projet du tunnel Nord une de ses priorités. C’est un sujet de clivages et nous nous y opposerons totalement si ce projet voit le jour car toute infrastructure automobile occasionne un trafic dense dont le coût serait évalué à plus de 250 millions d’euros à la différence des 120 annoncés. Ce sont autant de millions dédiés aux déplacements automobiles. Mais la plus grande ville de l’Outre-mer mérite son Vélib en sachant qu’un nouveau tunnel mènerait à des mesures de sécurité importantes et un coût par le biais de la mise en place d’un péage qui viendrait s’ajouter au futur péage de la Route du Littoral. C’est une absurdité.
Des solutions faciles existent comme ce fut le cas à Bordeaux où les habitants se sont ré-appropriés le bord du fleuve de la Garonne avec des axes de communications propres.
La nouvelle municipalité a abandonné tous les grands projets de Victoria et nous avons clairement le sentiment que la municipalité joue les petits bras et qu’elle s’applique à une communication marketing pour donner l’illusion qu’elle milite avec des opérations de nettoyage des déchets sous les yeux des caméras. Mais les Dionysiens ne sont pas dupes. (…)
« 

Les 14 premiers mois du mandat de Gilbert Annette selon les Verts de Saint-Denis

– L’état d’impréparation de l’équipe actuelle lors de son arrivée au pouvoir en mars 2008;
Le manque d’imagination pour répondre aux défis urbanistiques;
– L’absence d’une politique de transport alternative à l’automobile;
– Un pouvoir concentré entre les mains de quelques personnes : la fameuse « Garde rapprochée« ;
Une gestion politique reposant sur la « mise en scène » et les techniques de communication au détriment de l’action politique;
Une réussite à confirmer : le Saint-Denis nocturne et la gratuité des équipements tels que la piscine.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouveau Front populaire : « On fabrique des votes RN », déplore Marine Tondelier

La secrétaire nationale d’Europe Ecologie-Les Verts a poussé un coup de gueule ce mercredi sur le plateau des « 4 Vérités » de Télématin sur France 2. Elle a exprimé sa colère et sa déception à cause de la « guerre de leadership » au sein du Nouveau Front populaire qui empêche un accord sur une proposition commune d’un Premier ministre pour le nouveau gouvernement qui sera formé suite aux élections législatives anticipées qui viennent de s’achever.

NFP : Une candidature unique pour le Perchoir avant celle de Matignon

Les représentants du Nouveau Front Populaire ont acté une candidature unique pour la présidence de l’Assemblée, sans qu’un nom ne soit officiel pour le moment. D’ailleurs, LFI a demandé à ses partenaires de se concentrer d’abord sur les tractations autours des postes du palais Bourbon. Pour autant, les discussions pour la nomination d’un premier ministre ont repris entre les différents partis.

Législatives : Le Président accepte la démission de Gabriel Attal

De nombreux journalistes annonçaient qu’Emmanuel Macron accepterait la démission du Premier ministre et de son gouvernement ce mardi. C’est donc chose faite depuis ce soir. Le président l’a cependant désigné pour « traiter des affaires courantes », afin de laisser à l’Assemblée le temps de trouver une majorité stable.