Revenir à la rubrique : Social

Les petits commercants dans la rue

La Fedaction appelle tous les petits commerçants à manifester le 27 octobre prochain devant le parvis de l’Hôtel de Ville, rue de Paris à Saint-Denis, afin de dénoncer les ventes aux déballages programmées par les magasins Jumbo Score.

Ecrit par Melanie Roddier – le jeudi 16 octobre 2008 à 09H29

Les petits commerçants étouffés par la concurrence? C’est ce que les membres de la Fedaction ont affirmé ce matin à l’occasion d’une conférence de presse sur les ventes aux déballages.
Le dossier avait quelque peu défrayé la chronique au moment où le projet de loi était passé à l’Assemblée. Beaucoup avaient critiqué ces projets d’extension, appelant à la sauvegarde des commerces de proximité.
Développement durable, relations humaines, suppressions d’emplois… voici quelques arguments avancés par la Fedaction qui l’amène à dénoncer ceux qui « font tout pour gagner plus qu’il n’en faut« , affirme le président de la Fedaction, Ibrahim Patel.
Parce que les Français ne consomment pas suffisamment, la tendance du gouvernement est d’inciter à baisser les prix pratiqués par les grandes surfaces et à rallonger les horaires d’ouverture.
Un coup de massue pour les artisans et commerçants locaux qui s’apprêtent notamment à voir s’ériger les enseignes Leclerc.
Le représentant de la Syrcap (Syndicat Réunionnais des commerces alimentaires de proximité) a souligné que, contrairement à ce que le groupe Vindémia vient d’annoncer, les ventes aux déballages n’accueillent pas seulement des ventes de matériel de loisirs. « Après la piscine, ils vendront des fruits et légumes et puis cela s’étendra à d’autres domaines« .
94% des emplois sont créés par les petites entreprises et « manifester, c’est éviter de perdre 15 à 20% du chiffre d’affaire« , a lancé Ibrahim Patel.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.