Revenir à la rubrique : Politique

Les parlementaires d’Outre-mer signent une motion sur la réforme de l’ITR

Les députés Huguette Bello, Jean-Claude Fruteau, Patrick Lebreton, Didier Robert, René-Paul Victoria et les sénateurs Anne-Marie Payet et Jean-Paul Virapoullé ont signé en compagnie de la plupart des autres parlementaires des DOM, une vingtaine au total, la motion suivante qu’ils ont envoyée au gouvernement. « Suite à la réforme de l’ITR, proposée par le Gouvernement, Conscients […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le mercredi 15 octobre 2008 à 18H41

Les députés Huguette Bello, Jean-Claude Fruteau, Patrick Lebreton, Didier Robert, René-Paul Victoria et les sénateurs Anne-Marie Payet et Jean-Paul Virapoullé ont signé en compagnie de la plupart des autres parlementaires des DOM, une vingtaine au total, la motion suivante qu’ils ont envoyée au gouvernement.

« Suite à la réforme de l’ITR, proposée par le Gouvernement,

Conscients
•    que le système actuel des indemnités temporaires de retraite (ITR) est perfectible ;
•    que l’État français est confronté à une situation financière très délicate et se doit de faire des économies budgétaires.

Soucieux
•    de ne pas créer un fort mouvement de départs anticipés à la retraite qui désorganiserait les services de l’État en Outre-mer ;
•    de ne pas pénaliser injustement les personnes ayant exercé une bonne partie de leur vie outre-mer et étant confrontées à un coût de la vie plus élevé qu’en métropole ;
•    de ne pas porter atteinte brutalement à nos économies ultramarines déjà fragiles.

Considérant
•    que les parlementaires n’ont pas été associés à l’élaboration de la réforme de l’ITR ;
•    qu’aucune argumentation chiffrée n’a été présentée.

Les membres de l’intergroupe parlementaire de l’Outre-mer, signataires de la présente motion

Sont ouverts
•    à la mise en place notamment d’un nombre minimum d’années de service en Outre-mer pour pouvoir bénéficier de l’ITR ;
•    à une réflexion sur le plafonnement de l’ITR, sous réserve d’une prise en compte du coût de la vie dans chaque collectivité et d’une réévaluation en fonction de l’inflation ;
•    au renforcement des contrôles pour dissuader les tentatives d’abus.

Désapprouvent
•    la disparition de l’ITR par dégressivité telle que prévue dans la réforme sans aucune garantie sur le système de compensation proposé ;
•    la rétroactivité des plafonnements pour les fonctionnaires déjà retraités en vertu de l’article 2 du Code civil.

Demandent
•    la réalisation d’un rapport regroupant de manière complète et détaillée :
          –    la proportion des retraités actuels répondant aux critères retenus ;
          –    une étude du coût de la vie actuel dans chaque DOM-TOM ;
          –    une comparaison de tous les territoires regroupant toutes les indexations de salaires et les ITR dans toutes les fonctions publiques ;
          –    un rappel des règles de cotisation dans chaque fonction publique.
•    à être associés, ainsi que l’ensemble des partenaires sociaux, à toute réflexion visant à mettre en place un système de compensation des retraites pour toutes les fonctions publiques et tous les territoires d’Outre-mer.
•    à être reçus par le Président de la République, M. Nicolas Sarkozy, afin d’attirer son attention sur la nécessité de revoir le dispositif prévu à l’article 63 du PLFSS 2009 pour éviter d’aggraver les déséquilibres économiques et sociaux dans les collectivités d’Outre-mer concernées« .

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Cirest veut conserver le statut de SPL pour Estival

Le conseil communautaire de la Cirest devra statuer ce soir sur la proposition du président Patrice Selly de résilier l’actuel contrat de délégation de service public avec la SPL Estival, en redressement judiciaire depuis presque un an. Mais la Cirest entend bien conserver le statut décrié de société publique locale (SPL) pour sa société de transport.

[Communiqué] « Le Président dévoile sa vraie nature »

Perceval Gaillard réagit à la prise de parole du président de la République hier. Si Emmanuel Macron a affirmé qu’ « aucun parti ne peut appliquer son programme, ni le NFP, ni la majorité présidentielle, ni la droite républicaine », pour le député Insoumis, « le Président dévoile sa vraie nature et celle du régime : une monarchie présidentielle ». Son communiqué :

[Communiqué] Le PLR affiche son soutien : « Lucie Castets doit être notre nouvelle Première ministre »

Le PLR d’Huguette Bello, alors pressentie comme première ministre d’un gouvernement NPF, a rapidement réagi à la proposition d’installer Lucie Castets à Matignon. Une décision que le PLR salue d’autant que la prise de parole du président de la République a inquiété. « Le PLR s’indigne face à ce déni de démocratie et à ce mépris du Président de la République qui refuse de reconnaître le résultat des élections législatives, faisant ainsi violence au peuple souverain ». Le communiqué du PLR :

La loi sur les retraites va-t-elle être abrogée ?

La présidente du groupe de la France insoumise Mathilde Panot, a annoncé aujourd’hui sur France Inter que son groupe allait déposer à l’Assemblée nationale une proposition de loi « pour abroger la réforme de la retraite à 64 ans ». « Nous sommes des militants de convictions et nous tiendrons […] le programme sur lequel nous sommes engagés », a-t-elle martelé, appelant les députés des autres groupes à prendre leurs « responsabilités ».
Et elle estime pouvoir trouver facilement une majorité pour le faire.