Revenir à la rubrique : Politique

Les municipales de R. Robert et JL Lagourgue et la cantonale de Serge Hoareau, confirmées

Le tribunal administratif a suivi les avis du commissaire du gouvernement, il a confirmé les élections municipales de Roland Robert à La Possession, et de Jean-Louis Lagourgue à Sainte-Marie, et la cantonale de Serge Hoareau à Saint-Denis.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 09 octobre 2008 à 20H06

Il y a des signes qui ne trompent pas. Il n’y avait aucun représentant de la municipalité de La Possession, ni de celle de Sainte-Marie, au tribunal administratif, pour entendre la décision des juges.
Il est vrai qu’il n’y avait pas vraiment de surprises à attendre, surtout une semaine après les avis du gouvernement concernant la demande en annulation des trois scrutins citées ci-dessus.
Si à La Possession, l’opposition municipale s’en sort juste avec un rejet, à Sainte-Marie, Mario Lechat, adversaire de Jean-Louis Lagourgue, lui, a été condamné à de l’inéligibilité.
Dans la cantonale de Saint-Denis, où Serge Hoareau a été élu face à la candidate socialiste, Ericka Bareigts, le TA a rejeté la demande de la deuxième adjointe de Saint-Denis.
“C’est un rayon de soleil pour l’opposition municipale”, a dit à la sortie du TA, Serge Hoareau. “Même si je n’avais pas d’inquiétude quant à la décision du tribunal, cela me permet remettre au travail totalement libéré”.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Bilan de mi-mandat : Le terrain pour les rodéos bientôt prêt

S’il reste encore deux ans à Olivier Hoarau pour remplir ses promesses de campagne, certains dossiers continuent leur chemin comme le futur terrain de rodéos à deux-roues, ou le projet de l’Amiral. D’autres, comme la piscine intercommunale, semble encore dans les limbes.

Législatives : Après le chaos, le statu quo

Après une dissolution de l’Assemblée nationale, des élections législatives anticipées, une campagne tumultueuse et une mobilisation record des électeurs, le camp Macroniste s’est de nouveau retrouvé majoritaire lors du vote inaugural de la nouvelle législature. Yaël Braun-Pivet, protégée d’Emmanuel Macron, reprend sa place au perchoir de l’Assemblée nationale et prouve que malgré le séisme électoral, les plaques tectoniques de la politique française n’ont en fait pas vraiment bougé.