Revenir à la rubrique : Société

Les masques en feuilles de stérilisation, une alternative pour pallier la pénurie

Dans un contexte de pénurie de masques à usage médical, les particuliers comme les professionnels de santé recherchent des solutions pour couvrir les besoins. Certains se sont lancés dans la confection de masques en tissu. Mieux que rien ? Inefficaces ? [Les avis sur la question divergent]urlblank:https://www.zinfos974.com/Masques-en-tissu-Mieux-que-rien-mais-sous-certaines-conditions_a151550.html . Selon les Sociétés françaises des Sciences de […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 25 mars 2020 à 17H08
Dans un contexte de pénurie de masques à usage médical, les particuliers comme les professionnels de santé recherchent des solutions pour couvrir les besoins. Certains se sont lancés dans la confection de masques en tissu. Mieux que rien ? Inefficaces ? [Les avis sur la question divergent]urlblank:https://www.zinfos974.com/Masques-en-tissu-Mieux-que-rien-mais-sous-certaines-conditions_a151550.html . Selon les Sociétés françaises des Sciences de la Stérilisation (SF2S) et d’Hygiène Hospitalière (SF2H), leur efficacité dépend du tissu et du nombre de couches. Difficile donc de donner un avis global. 

Toutefois, une solution semble meilleure que les autres : l’utilisation de SMS ou SMMS, sans cellulose. Il s’agit de feuilles de stérilisation (feuilles de non-tissé) utilisées pour l’emballage et le maintien de l’état stérile des produits stérilisés, qui répondent aux exigences des normes EN 11607 et EN 868. Des matériaux que les établissements de santé ont normalement sous la main. 

Recommandés pour les personnels non-soignants
 

 

« Les feuilles SMS sans cellulose sont totalement hydrophobes (pas de passage des liquides) et permettent le passage des gaz (air) », indiquent la SF2S et la SF2H dans un avis rendu le 21 mars dernier. Et leurs propriétés barrières contre les micro-organismes sont démontrées (voir le tableau). 

Les deux structures, qui mettent [un patron à disposition]urlblank:https://www.sf2s-sterilisation.fr/wp-content/uploads/2020/03/Masque-de-type-I_-CHMS-Chambery-VD.pdf , rappellent que pour être efficaces les masques doivent « pouvoir être ajustés étroitement sur le nez, la bouche et le menton de la personne qui les porte ».  Attention toutefois, si les feuilles de stérilisation répondent à un système normatif, les masques fabriqués à partir de ces feuilles ne répondront pas à une norme. « Leur efficacité dans le cadre de la norme NF EN 14683 ne peut donc pas être garantie », est-il souligné. 

Mais en attendant que les masques normés redeviennent disponibles, il est recommandé que les masques de confection en SMS soient d’ores et déjà proposés au personnel non-soignant : « pour du personnel hospitalier présentant des symptômes respiratoires non présent dans les services de soins et non au contact des patients (administratif, logistique) », mais aussi « lors de déplacement en dehors des services de soins selon les éventuelles préconisations de l’établissement », ainsi que « pour les patients Covid19+ en retour à domicile ».

Contacté, le CHU indique être « en train d’étudier ces solutions » et que « des discussions techniques sont en cours dans ce sens en cellule de crise ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Sakifo 2024 : “50% de notre programmation sera réunionnaise”

Pour son édition 2024, le Sakifo veut encore proposer du grand spectacle au public réunionnais. Si de grand nom de la musique francophone, comme Hamza, Grand Corps Malade ou IAM répondront présent, les artistes péis ne sont pas en reste, avec Danyel Waro, Lindigo ou encore TABA.

La Réunion est le département le moins sportif de France

Une étude de l’INSEE révèle que La Réunion est le département français qui pratique le moins d’activité sportive. Seul 50% des Réunionnais pratiquent au moins une activité physique par semaine. Comme partout, le nombre de licenciés est en baisse et les femmes restent minoritaires.