Revenir à la rubrique : National

Les Françaises n’allaitent pas assez longtemps leurs enfants

Les Françaises sont nombreuses à allaiter mais l’abandonnent trop rapidement. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire relayée par Le Figaro. En effet, 39% des nourrissons reçoivent encore du lait maternel à l’âge de 3 mois. Selon Benoît Salavane, épidémiologiste à l’Institut national de veille sanitaire (InVS) et auteur de l’étude, « il […]

Ecrit par S.I – le jeudi 16 octobre 2014 à 17H26

Les Françaises sont nombreuses à allaiter mais l’abandonnent trop rapidement. C’est ce qui ressort d’une étude publiée dans le Bulletin épidémiologique hebdomadaire relayée par Le Figaro. En effet, 39% des nourrissons reçoivent encore du lait maternel à l’âge de 3 mois.

Selon Benoît Salavane, épidémiologiste à l’Institut national de veille sanitaire (InVS) et auteur de l’étude, « il est surprenant de voir que le taux d’allaitement descend en flèche dans les quatre premières semaines de vie, avant de diminuer plus régulièrement jusqu’à six mois », qui ajoute que ces interruptions précoces de l’allaitement sont le plus souvent subies par les femmes.

Ces dernières arrêtent principalement l’allaitement par peur de manquer de lait, de la fatigue ou encore à cause des douleurs ressenties lors de la mise au sein. Le chercheur ajoute que ces femmes « ont probablement manqué de conseils à leur retour à la maison et n’ont pas réussi à installer l’allaitement ».

Pourtant une autre étude publiée dans le journal Maternal and Child Health indique que l’allaitement pourrait diminuer le risque de dépression post-natale.

En France, l’allaitement exclusif est de trois semaines et demie, tandis que la durée de l’allaitement mixte, autrement dit complété avec du lait maternisé, se situe à 15 semaines. Des taux qui comptent parmi les plus faibles d’Europe relève Benoît Salavane, qui explique qu’en Norvège, près de 80 % des bébés sont par exemple encore nourris au sein à 6 mois.

Le chercheur termine son étude en l’importance des pères, « acteurs-clés de la décision d’allaitement » qui, selon lui, « devraient le plus souvent être associés à ces interventions ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvelle-Calédonie : Du mieux, même si la situation demeure encore tendue

La situation en Nouvelle-Calédonie s’est légèrement apaisée dans la nuit de jeudi à vendredi, suite à l’instauration d’un état d’urgence, bien que l’agitation persiste dans certains secteurs de Nouméa, cinq jours après le début des émeutes provoquées par une réforme électorale controversée.
« Pour la première fois depuis lundi, nous observons une accalmie dans le grand Nouméa, malgré les incendies qui ont touché une école et deux entreprises » cette nuit encore, a exprimé le représentant de l’État dans cette collectivité du Pacifique Sud.

Rouen : Un Algérien sous OQTF tué par un policier après avoir tenté d’incendier une synagogue

Un ressortissant algérien qui était visé par un arrêté d’obligation de quitter le territoire français (OQTF) a été abattu par un policier qu’il menaçait avec un couteau et une barre de fer vendredi à Rouen. Peu de temps avant, il avait tenté de mettre le feu à une synagogue. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a immédiatement qualifié l’incident d’acte antisémite ciblant un lieu symbolique pour la République.

Nouvelle-Calédonie : Un deuxième gendarme décédé

Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a annoncé un cinquième décès en Nouvelle-Calédonie depuis ce week-end. Un gendarme est mort après un « tir accidentel » pendant la préparation d’un véhicule blindé.