Revenir à la rubrique : Mayotte | Océan Indien

Les forces vives de Mayotte attendent de Gérald Darmanin « des engagements concrets »

À la veille de l'arrivée de Gérald Darmanin et de Marie Guénevoux à Mayotte, Le collectif "Les forces vives de Mayotte" demandent aux deux ministres "des engagements concrets et immédiats". Le collectif voit dans la visite des ministres, venus préparer l'opération Wuambushu 2 contre la délinquance et l'immigration illégale, "une tentative désespérée de diversion face à la gravité de la crise que nous endurons quotidiennement".

Ecrit par N.P. – le samedi 10 février 2024 à 10H13

Les forces de vives de Mayotte assurent que l’arrivée de Gérald Darmanin et de Marie Guévenoux, « ne sera tolérée que si elle apporte des engagements concrets répondants à nos revendications ».

Parmi elles : une révision de la politique migratoire, notamment sur le titre de séjour territorialisé, mais aussi un engagement clair sur l’établissement d’un état d’urgence sécuritaire « pour assurer la tranquillité publique et la libre circulation sur l’île ». À défaut, l’arrivée des deux ministres sera perçue « comme une provocation et traitée comme telle par les citoyens de Mayotte », assure le collectif.

Les Forces vives de Mayotte réclament l’instauration d’un « état d’urgence sécuritaire »

« Vos opérations « coup de poing » antérieures, bien que grandement médiatisées, n’ont pas réussi à endiguer le flot constant de la criminalité et de l’immigration illégale. Les efforts que vous citez, tels que le plan Shikandra et Wuambushu semblent dérisoires devant l’ampleur de la crise que nous vivons », poursuivent les forces vives de Mayotte. Ils demandent aux ministres de l’Intérieur et des Outre-Mer « de prendre la mesure de l’urgence et de la gravité de la situation ».

« Nous attendons de vous non pas des paroles, mais des actes qui traduiront une réelle prise de conscience et une volonté de résoudre les problèmes qui asphyxient notre île », conclut le collectif.

S’abonner
Notification pour
18 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jaryante
15 jours il y a

Politique migratoire vers la métropole, non vers la Réunion, car l’île subit les conséquences la crise de Mayotte, faudra mettre en place les même prestations social que à Mayotte, sinon cette crise va s amplifier sur l île de la réunion 🇷🇪

Wai
15 jours il y a

Engagement concret – Que la France quitte Mayotte ….sujet clos

jeanbaiselarak
15 jours il y a

Une journée ordinaire dans le 101 département « français ».
Bienvenu à Mayotte, terre de paix, de bienveillance et d’accueil.

TiJean
15 jours il y a

comme on ne peut barrer la mer, le concret cest lindépendance ou les Comores rachètent au prix vendu par le Sultan.

Manapany Boy
15 jours il y a

Soit on cède Mayotte aux Comores, soit on vitrifie l’île après avoir déplacé les Mahorais français vers Marseille, voire la Corse./

Dignité
Répondre à  Manapany Boy
14 jours il y a

Détrompez vous, la destination des mahorais français ce sera en premier la Réunion. Cela va être le bordel croyez moi. Nous ne devons pas rester les bras croisés en nous mentant à nous mêmes que cela ne nous concerne pas.

Nene
15 jours il y a

Référendum aux français: voulez vous concerver Mayotte comme un département français ??
On leur a demandé à eux……
Et pas aux français

Oiseaux
Répondre à  Nene
15 jours il y a

Et l’orque les Français avaient décidé d’envahir Mayotte, ils avaient demandé l’avis des Mahorais au préalable ??

Loulou
Répondre à  Nene
14 jours il y a

Et si on on proposait aux français un référendum sur l’indépendance de la Réunion. chiche !!!

HULK
14 jours il y a

Les COMORES veulent MAYOTTE et la communauté internationale les soutient et nous condamne. La FRANCE est vraiment trop co.ne de ne pas leur donner satisfaction. Que nous rapporte de garder MAYOTTE? Aucun intérêt.

Erik
Répondre à  HULK
14 jours il y a

Il y a une stratégie géopolitique derrière.
Des matières premières de la nouvelle technologie de demain.
Les prémices du pétrole.
La pêche a outrance, etc

Nino
14 jours il y a

Avant la départementalisation, c’était le paradis Mayotte

muzu depuis 92
Répondre à  Nino
14 jours il y a

bien vrai on devrait faire une statut a sarko

muzu depuis 92
14 jours il y a

les fonctionnaires se barrent de mayotte, les mahorais se barrent a la réunion ,les politiques font croirent que c’est encore la france, un vote un tube de vaseline

Dignité
14 jours il y a

Ce qu’il faut comprendre à mon sens c’est que les responsables de ce mouvement veulent la disparition du visa Balladur qui ne permet pas aux immigrés clandestins en situation irrégulière d’être orientés sur le reste du territoire français.
Et devinez où ils veulent que ces immigrés soient orientés ? A la Réunion pardi !
S’ils obtiennent satisfaction ils vont contribuer à importer chez nous les problèmes migratoires existant là-bas.
Si cela devait arriver , si tel est le prix à payer pour que notre île reste dans le giron de la République , alors nous devons tous dire non. Car après tout nous n’avons pas été appelés à voter pour que Mayotte reste française. Il n’est pas normal que nous soyons impactés par cette décision prise sans nous et que nous soyons mis à contribution pour résoudre les effets négatifs de cette décision aberrante.
Mayotte c’est d’abord une affaire comorienne et non réunionnaise.

Erik
Répondre à  Dignité
14 jours il y a

La réunion a toujours été une terre d’immigration.
Pourquoi les frères et sœurs mayorais seront traités autrement.
On peu accueillir des français qui viennent de 10000 km (hexagone )de La Réunion et non vouloir des français de Mayotte.
Sacré noeud existentiel

ZEANRABOTDELAZONE
Répondre à  Erik
13 jours il y a

OUI mais notre île est petite tôt ou tard l’île explosera nous serons face à de graves problèmes embouteillages logements travail insécurité votre coeur parle mais la réalité? la solution est ailleurs!

C li
14 jours il y a

Nous aussi nous demandons un engagement concret contre les personnes qui veulent imposer leur façon de réagir et leur bordel !

Dans la même rubrique

La tempête tropicale Eleanor attendue à 30 km de Maurice

Selon les services météos mauriciens, la tempête tropicale Eleanor a été flashée à 75 km à l’est de l’île, à hauteur de Grand Gaube. Le pays est placé en alerte de niveau 3 et subit d’importantes pluies. Eleanor, qui se déplace à 25 km/h en direction du Sud-Sud-Ouest, doit passer à 30 kilomètres des côtes mauriciennes à la mi-journée.

Eleanor : L’île Maurice passe en alerte 3

Devant l’arrivée d’Eleanor, les autorités mauriciennes ont décidé de renforcer le niveau d’alerte. L’aéroport de Plaisance a été aussi fermé dès 7h30 ce jeudi.

Eleanor : Maurice passe en alerte 2

Les autorités mauriciennes annoncent que l’île sœur est passé en alerte 2. Les écoles et les crèches sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Une détérioration du temps est attendue dès aujourd’hui à l’île Maurice

L’île Maurice va inaugurer la base militaire indienne d’Agaléga le 29 février

Dimensionnée et équipée pour accueillir des navires, des avions et probablement des sous-marins, la base militaire indienne construite sur l’île mauricienne d’Agaléga sera inaugurée le 29 février en présence de Pravind Jugnauth. Le premier ministre de l’île Maurice est pourtant raillé par la population pour avoir nié l’existence de cette enclave militaire indienne sur le territoire national.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial