Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Les festivités du Dipavali démarrent à Saint-Paul

En cette fin d’année 2022, la Ville de Saint-Paul est au rendez-vous des célébrations du Dipavali. Afin de proposer au grand public un programme riche en découvertes, initiations et divertissements, les services de la mairie et les associations travaillent de concert afin que le Dipavali garde sa place de manifestation culturelle incontournable dans le calendrier évènementiel de la Ville.

Ecrit par Ville-de-Saint-Paul – le lundi 31 octobre 2022 à 15H31

Les animations du Dipavali, demeurent incontournables dans le calendrier culturel de la Ville de Saint-Paul. Elles contribuent, en effet, à ces temps d’échanges et de rencontres. Conférence débat, ateliers de peinture sur verre, initiation à la danse, hénné, exposition, yoga… Telles sont les nombreuses animations proposées dans le cadre du Dipavali à Saint-Paul cette année.

Points d’orgue des festivités, le village du Dipavali au Boudrome du Front de mer, vous permettra de profiter d’un voyage à destinations de l’Art oriental indien avec des performances de danses et musiques des associations saint-pauloises et des artistes : Koilou ancestral, Salangai Lights, Maha Latchimy… et beaucoup d’autres artistes.

À n’en pas douter, le Dipavali 2022 à Saint-Paul se met aux couleurs de l’Inde et nous vous invitons à retrouver les déclinaisons de la Fête de la Lumière le samedi 12 novembre au Boulodrome du Front de mer. Vien bat’ un karé !

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Dépression résiduelle ELEANOR : #Moisiland party sur le Sud !

C’est fini ! ELEANOR n’est plus un système dépressionnaire tropical en tant que tel. Il n’en reste pas moins que ces « résidus » nous apportent un temps maussade et humide sur le Sud de l’île ainsi que du vent fort sur les régions du Port et de St Philippe

Atteint du syndrome Ravine, Maël appelle à la solidarité pour enfin sortir de chez lui

Le Saint-Joséphois de 23 ans connaît une dégradation de son état de santé depuis 18 mois, ce qui a nécessité un changement de fauteuil roulant, passant d’un manuel à un électrique. Le problème, c’est que ce nouveau siège n’est pas adapté à la voiture pour laquelle ses parents se sont déjà sacrifiés. En conséquence, Maël est contraint de rester chez lui ou de sortir sans aucune capacité d’autonomie. Ses parents ont donc lancé une cagnotte afin de financer un nouveau véhicule.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial