Revenir à la rubrique : National

Les députés votent le passage de la retraite à 62 ans

Ce vendredi soir, les députés ont voté, à l'Assemblée Nationale, le relèvement de 60 à 62 ans à partir de 2018, à l'âge légal de départ à la retraite. la mesure phare du projet sur la réforme des retraites.

Ecrit par Julien Delarue – le samedi 11 septembre 2010 à 08H53


C’est dans l’hémicycle presque vide de l’Assemblée Nationale, que les députés présents ont voté le report de l’âge légal de départ à la retraite de 60 à 62 ans en 2018. Cette mesure reporte également de 65 à 67 ans l’âge permettant d’obtenir une retraite à taux plein.

L’article 5 du projet de loi de la réforme des retraites a été adopté dans la soirée malgré le succès des manifestations qui avaient touché le pays mardi dernier et rassemblé près de 2,7 millions de personnes selon les syndicats.

18,6 milliards d’économies

Les députés de la majorité ont ainsi suivi le Premier ministre, François Fillon, qui avait exclu catégoriquement toute modification sur ce volet de la loi. Ce dernier représente près de 18,6 milliards d’économies pour le gouvernement grâce à cette réforme.

Le gouvernement se défend en expliquant que dans tous les pays européens l’âge de départ à la retraite à été relevé, se disant uniquement prêt à discuter sur la pénibilité et les carrières longues.

Ce projet de loi compte une trentaine d’articles sur lesquels près de 600 amendements ont été déposés. Les débats devraient se poursuivre jusqu’à la semaine prochaine. Le Sénat examinera l’ensemble du projet de loi dès le 1er octobre.

L’objectif pour le gouvernement est de faire adopter cette réforme début novembre par le parlement, utilisant, pour cela, la procédure d’urgence.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvelle-Calédonie : Du mieux, même si la situation demeure encore tendue

La situation en Nouvelle-Calédonie s’est légèrement apaisée dans la nuit de jeudi à vendredi, suite à l’instauration d’un état d’urgence, bien que l’agitation persiste dans certains secteurs de Nouméa, cinq jours après le début des émeutes provoquées par une réforme électorale controversée.
« Pour la première fois depuis lundi, nous observons une accalmie dans le grand Nouméa, malgré les incendies qui ont touché une école et deux entreprises » cette nuit encore, a exprimé le représentant de l’État dans cette collectivité du Pacifique Sud.

Rouen : Un Algérien sous OQTF tué par un policier après avoir tenté d’incendier une synagogue

Un ressortissant algérien qui était visé par un arrêté d’obligation de quitter le territoire français (OQTF) a été abattu par un policier qu’il menaçait avec un couteau et une barre de fer vendredi à Rouen. Peu de temps avant, il avait tenté de mettre le feu à une synagogue. Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a immédiatement qualifié l’incident d’acte antisémite ciblant un lieu symbolique pour la République.

Nouvelle-Calédonie : Un deuxième gendarme décédé

Le ministre de l’Intérieur et des Outre-mer a annoncé un cinquième décès en Nouvelle-Calédonie depuis ce week-end. Un gendarme est mort après un « tir accidentel » pendant la préparation d’un véhicule blindé.