Revenir à la rubrique : Société

Les chirurgiens-dentistes « révoltés »

Mobilisée en mars dernier pour protester contre une « politique de santé low-cost », la filière dentaire réitère son mouvement. De nombreux chirurgiens-dentistes ont ainsi décidé de fermer leurs cabinets pour une grève ce mardi, devant la préfecture. Une mobilisation particulièrement forte, relève Miliau Le Berre, le porte-parole du mouvement, qui indique que « 250 cabinets sont fermés […]

Ecrit par SH sur place – le mardi 13 juin 2017 à 12H09

Mobilisée en mars dernier pour protester contre une « politique de santé low-cost », la filière dentaire réitère son mouvement. De nombreux chirurgiens-dentistes ont ainsi décidé de fermer leurs cabinets pour une grève ce mardi, devant la préfecture. Une mobilisation particulièrement forte, relève Miliau Le Berre, le porte-parole du mouvement, qui indique que « 250 cabinets sont fermés sur les 380 de l’île, et la majorité le resteront pour la journée ». 

L’instauration par le précédent gouvernement d’un règlement arbitrale suite à l’échec des négociations conventionnelles ne passe pas auprès auprès des praticiens. Prévu pour janvier 2018, il est vivement contesté en ce qu’il contribuerait à « réduire leurs libertés et leurs indépendance » et « limiter leurs investissements pour une dentisterie moderne, sans douleurs, de qualité ». Il représente également selon les manifestants une « menace pour les emplois directs et indirects » ainsi que pour « la mission de service public des cabinets de ville » en ce que « certains  soins ne pourrons plus être réalisés et engorgerons les services hospitaliers ». Une « baisse de 15% des remboursements sur la prothèse fixe » est également décriée. 

Une délégation a été reçue en préfecture en milieu de matinée pour le dépôt d’une motion listant leurs revendications. « Cette motion sera transmise au ministère des Outre-mer (…) On communiquera aussi avec le ministère de la santé pour faire bouger les choses », fait savoir Miliau Le Berre à la sortie de l’entretien. 

 

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Point épidémiologique : 29 cas de paludisme recensés au premier semestre

Dans son point épidémiologique hebdomaire, Santé Publique France indique que l’île a connu 29 cas de paludisme cette première partie d’année, contre 31 pour tout 2023. Le Covid-19 est toujours sous surveillance, tandis qu’une hausse des hospitalisations est enregistrée pour des cas d’infection respiratoire aigüe.