Revenir à la rubrique : Social

Les Avirons : Les taties de la crèche Les Kayambes toujours mobilisées

Elles sont en grève depuis le 19 janvier. Les taties de la micro-crèche les Kayambes poursuivent leur mouvement, faute de réponse satisfaisante de leur direction. « Nous avons eu une réunion avec pour proposition du directeur que l’on reprenne le travail en attendant d’être payées », nous rapporte, à l’issue de cet entretien, une animatrice. Emilie est, […]

Ecrit par zinfos974 – le mardi 30 janvier 2018 à 14H47

Elles sont en grève depuis le 19 janvier. Les taties de la micro-crèche les Kayambes poursuivent leur mouvement, faute de réponse satisfaisante de leur direction.

« Nous avons eu une réunion avec pour proposition du directeur que l’on reprenne le travail en attendant d’être payées », nous rapporte, à l’issue de cet entretien, une animatrice. Emilie est, comme ses 8 autres collègues animatrices et une responsable pédagogique, toujours mobilisée devant la structure dédiée à l’accueil des petits aux Avirons.

La proposition faite dans cette fameuse réunion avec le directeur M. Christophe Lokossou a été logiquement déclinée par son personnel, lassé des promesses non tenues. « A l’origine, on devait être payé lundi dernier. Mais on a rien reçu. Vendredi dernier, il nous annonçait qu’on allait être payées ce mardi. Mais aujourd’hui, on apprend que ce ne sera pas avant dix jours. »

Salaires : Janvier pour novembre

La jurisprudence du mois de novembre est aussi passée par là et les employés sont méfiants. Leur salaire de novembre a été versé le 15 janvier.

En attendant que le conflit se termine, les parents des enfants inscrits dans la crèche les kayambes jonglent de système D en système D. « Soit les parents ont pu placer leur enfant dans une autre structure, soit chez de la famille, soit sont obligés de ne pas travailler. On a le soutien des parents », raconte d’ailleurs Emilie, mais c’est clairement du côté des institutionnels que le bât blesse.    

« Nous sommes soutenus par notre syndicat la CFDT Santé sociaux, les gens de la mairie », mais la CAF et le Conseil départemental sont appelés à la rescousse devant cette situation qui s’éternise.

 

Les Avirons : Les taties de la crèche Les Kayambes toujours mobilisées

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.