Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

Les 100 ans de Lucien Payet : un siècle d’aventures

Saint-Paul, Ville Amie des Aînés, se réjouit de célébrer le centième anniversaire d’un homme connu pour sa gentillesse et sa générosité, Lucien PAYET. La Députée, et également Conseillère municipale, Karine LEBON, et l’Adjointe, Martine GAZE, étaient heureuses de participer à un tel évènement ce mardi 13 juin 2023.

Ecrit par Ville-de-Saint-Paul – le mardi 13 juin 2023 à 17H00

Né le 13 juin 1923 à Saint-Philippe, cet homme courageux a traversé le siècle avec une multitude d’aventures et de souvenirs à raconter. La vie de Lucien PAYET a débuté dans une petite communauté où il a grandi en admirant le travail de son père en tant que facteur. Doté d’un esprit vif et d’un désir d’apprendre, il a poursuivi ses études à l’École normale.

Cependant, son parcours a été interrompu par la guerre lorsqu’il a été appelé sous les drapeaux. Lucien a été envoyé à la caserne où il a été préparé à Madagascar à combattre sur le front pendant deux années intenses. Après avoir vécu les horreurs de la guerre, il a finalement pu respirer avec l’armistice de 1945.

Lucien a ensuite décidé de se consacrer à l’éducation et a postulé pour un poste à Saint-Philippe. Il a enseigné dans une petite école de plus de 100 élèves, logée dans un vieux garage. Sa passion pour l’éducation l’a ensuite conduit à des mutations successives à Trois-Bassins, Hell-Bourg et enfin au Tampon, où il a terminé sa carrière en tant que directeur après 25 années de service. Par un heureux hasard en 1985, il a finalement élu domicile à Bois-de-Nèfles.

M. PAYET était un homme actif et avide d’aventures. Il était passionné par la pêche, la chasse et aimait explorer la mer et la montagne. Au fil des années, il a créé une association de randonnée “Les randonneurs du week-end” qui a duré 35 ans, lui permettant de parcourir les îles et la métropole, et même de se rendre en Nouvelle-Calédonie et en Chine.
 

L’une de ses réalisations les plus marquantes a été de marcher sur la muraille de Chine, parcourant au total ainsi pas moins de 43 000 kilomètres. Sa passion pour l’aventure et le voyage ne s’est pas estompée avec le temps. À l’âge de 91 ans, Lucien a réalisé sa dernière randonnée dans la région du Doubs, fièrement, parcourant 81 kilomètres. Sa philosophie de vie était claire : “Le corps, c’est comme une automobile, il faut bien l’entretenir.” C’est grâce à l’air pur de la forêt et à sa détermination à prendre soin de lui-même qu’il a pu accomplir autant d’aventures.

Cependant, Lucien n’a pas seulement connu des aventures. Il a également eu la chance de rencontrer l’amour de sa vie, Lise, grâce à des connaissances de longue date. Ils ont partagé de nombreux moments heureux ensemble et ont fondé une belle famille. En cette journée de fête, Lucien se sentait comblé d’être entouré des siens. Sa gentillesse et sa bonté de cœur étaient reflétées par l’affection et le soutien dont il était entouré.

La journée ensoleillée de son centième anniversaire a été une célébration de sa vie bien remplie et de ses accomplissements exceptionnels. Les gens se sont rassemblés pour honorer cet homme remarquable qui a vécu une existence riche en expériences, en voyages et en rencontres.

Alors que Lucien Payet célèbre son centième anniversaire, sa joie de vivre et son esprit aventureux continuent d’inspirer les générations futures. Sa vie est un témoignage du fait qu’il n’y a pas d’âge pour poursuivre ses rêves et profiter de chaque instant. Lucien est un exemple vivant de la façon dont l’aventure et le bonheur peuvent s’entrelacer pour créer une vie agréable.

 

 

 

 
Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Accusé du viol d’une mineure de 14 ans, l’accusé arguant s’être « laissé tenter » reste en détention

« Un viol barbare » a décrit le parquet général ce mardi matin dans le cadre d’un appel sur un placement en détention provisoire interjeté par un père de famille de cinq enfants accusé d’avoir abusé sexuellement d’une adolescente de 14 ans dont il était proche. L’intéressé s’en défend et invoque une relation consentie. Mais c’est méconnaître la loi de 2021 sur le consentement sexuel des mineurs de moins de 15 ans.

Des escrocs se font passer pour Big Morel

Pour fêter les 10.000 abonnés sur sa page Facebook officielle, le combattant réunionnais a lancé un concours afin de gagner une de ses paires de gants. Des esprits malveillants profitent de l’occasion pour tenter d’arnaquer des internautes qui pourraient se laisser piéger par la ressemblance.

La Réunion intensifie sa lutte contre la cybercriminalité face à l’escalade des attaques

Face à une augmentation des cyberattaques à La Réunion, le préfet Jérôme Filippini a lancé un appel à la vigilance lors d’une conférence de presse ce lundi. Il a souligné l’importance de la sensibilisation et de l’adoption de bonnes pratiques pour se protéger des menaces numériques. En 2023, 14 incidents ont été rapportés à l’agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI) sur La Réunion, reflétant une tendance croissante, bien que de nombreuses attaques restent non signalées.

Cilaos : “Les pétrels de Barau doivent être au-dessus de toute polémique, la SEOR devra l’apprendre”

En pleine période d’envol des pétrels juvéniles et face à un échouage massif dans le cirque de Cilaos, la SEOR avait saisi du Tribunal administratif en référé pour enjoindre à la commune d’éteindre son éclairage public. Une requête rejetée « bien que les mesures prises par la commune n’aient pas été suffisamment anticipées et s’avèrent perfectibles ». Dans un communiqué, la municipalité se félicite de cette décision et déplore que cette affaire ait causé “de graves préjudices à la commune”.