Revenir à la rubrique : Economie

Leclerc investit pour prouver qu’il est le moins cher

L'enseigne Leclerc fait appel à un prestataire indépendant, le cabinet d'étude BIPE, pour la mise en place d'un comparatif des prix justes, à l'instar de la métropole. Par ce biais, elle souhaite prouver que ses magasins sont moins chers que ceux de ses concurrents.

Ecrit par Karine Maillot – le jeudi 04 juin 2009 à 16H47

« Nous avions annoncé que nous serions 10% moins cher et la deuxième vague du comparateur prouve que Leclerc est entre 8 et 16% moins cher en moyenne », affirme Pascal Thiaw Kine, responsable des magasins Leclerc à la Réunion, qui se donne aujourd’hui les moyens de prouver aux Réunionnais que les magasins Leclerc sont vraiment les moins chers. « Nous irons jusqu’au bout de notre volonté de transparence des prix », assure celui qui est aussi le président de la CGPME.

Cette deuxième vague de comparaison des prix a été réalisée sur la période du 20 au 29 avril 2009, dans 54 magasins de huit grandes enseignes et aux quatre coins de l’île. Le cabinet d’étude utilise la méthode des « quotas » sur un double critère (voir ci-dessous). Cette exercice a permis à Thierry Fabre, vice-président associé de BIPE, de dire que « les magasins Leclerc sont en moyenne moins chers sur la plupart des produits, qu’elle que soit l’enseigne! ». Une troisième vague de comparaison des prix sera faite en fin d’année 2009.

Le cabinet d’étude et de conseil indépendant BIPE (Bureau d’Informations et de Prévisions Économiques) pratique déjà des statistiques pour Leclerc en métropole, et démontre que ces derniers sont généralement les moins chers sur le marché de la grande distribution. BIPE accompagne l’enseigne en métropole dans la mise en place du comparateur de prix « Quiestlemoinscher.com ».

Mode de sélection des produits
La comparaison se porte sur 272 produits sélectionnés selon deux critères : l’importance de chaque famille de produits dans la consommation des Réunionnais et les produits les plus présents dans les rayons des supermarchés et hypermarchés de l’île. L’intégralité du comparateur est disponible, en téléchargement, sur le site ftp//pub:public@ftp.leader-syst.com/QLMC V2.pdf

BIPE applique une méthode comparative respectant un ensemble de « principes fondamentaux » qui le protège d’attaques pour publicité mensongère. « Le groupe Carrefour a été débouté en appel », rappelle Thierry Fabre. « Nous choisissons des produits de marques nationales et locales rigoureusement identiques », ajoute-t-il. Les MDD (Marque de Distributeurs) et les produits de premiers prix, qui représentent en moyenne 20 à 30% du panier de la ménagère, sont par contre exclus de la sélection, ainsi que les fruits et légumes, et tout ce qui est servi à la coupe…

Les pouvoirs publics s’intéresse à « Quiestlemoinscher.com »
Suite au succès, mais aussi aux retombées de la première étude comparative « quiestlemoinscher.com », Luc Chatel, secrétaire d’État chargé de l’Industrie et de la Consommation, souhaite faire développer un système de publicité comparative sur les prix par les enseignes de distribution; une manière de lutter contre une trop forte inflation et aussi favoriser la concurrence entre les enseignes de distribution.

L’exercice sera à la charge de la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), qui mettra en place un groupe de travail sur la publicité comparative, ce qui donnera lieu à un code de bonne conduite sur le méthodes de relevés de prix et sur la définition des écarts de prix. Ce code éthique sera signé par les représentants de la grande distribution et de toutes les parties prenantes.

 

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.

Chambre d’agriculture : “Une élection sans la CGPER, c’est comme un rougail sans tomate”

La CGPER de Jean-Michel Moutama a officiellement annoncé ce mercredi sa candidature pour les élections professionnelles de janvier prochain à la Chambre d’Agriculture. Pour “donner une nouvelle dynamique à l’agriculture réunionnaise” et revenir à la tête de l’instance agricole, la CGPER propose “une liste d’ouverture” à l’attention également des militants qui ne se retrouvent plus dans les organisations syndicales adverses.