Revenir à la rubrique : Société

Le vol Paris-Réunion cauchemardesque atterrira au tribunal le 19 avril

Les passagers du vol d’Air France du 12 avril 2018 poursuivent la compagnie en justice suite au retard de 40 heures qu’ils ont subi. Leur vol reporté à deux reprises dans des conditions qu’ils estiment chaotiques, les plaignants réclament 100 000€ de dédommagements. Le verdict est attendu le 19 avril prochain.

Ecrit par zinfos974 – le mardi 02 février 2021 à 09H00

Près de trois ans après, la pilule est toujours aussi amère pour les 400 passagers du vol AF 642 prévu le 12 avril 2018 à 21h. Prévu, car il ne décollera que le 14 avril 2018 à 14h, soit 41h après. Un cauchemar pour les passagers et un mauvais rêve pour la compagnie qui se retrouve à la barre des accusés.

Le 12 avril 2018, les passagers doivent embarquer à bord de l’avion à l’aéroport d’Orly, direction La Réunion. Après 3h d’attente, ils apprennent que le vol est annulé. Ils dorment donc dans des hôtels. Un vol est reprogrammé le lendemain à 16h30. Après 3h dans l’avion, ils doivent redescendre. Ils partiront finalement le lendemain…avec à nouveau 3 heures de retard. Surtout, les passagers ne supportent pas de ne jamais avoir été informés durant cette affaire.

Une quarantaine de passagers se sont donc rassemblés pour porter l’affaire en justice. S’ils ont déjà reçu 400€ de dédommagement pour chacun des deux vols annulés, ils réclament entre 2000 et 4000€ de dommages et intérêts. Un total de 100 000€ pour la compagnie. Le tribunal doit rendre sa réponse le 19 avril prochain.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Errance animale : « Si on prend la peine d’avoir un chien et qu’on l’aime, on le laisse dans sa cour »

Ce mardi 23 juillet, la CASUD organisait une grande opération de prévention et de sensibilisation contre l’errance animale sur le parcours de santé de Bel-Air au Tampon. L’occasion de rappeler les bonnes pratiques pour ne pas attirer les chiens errants et éviter qu’ils se rassemblent en meute. L’intercommunalité du sud annonce renforcer la sensibilisation autour des chiens divagants et, le cas échéant, mettre en place des sanctions.

Clara répond de belle manière aux commentaires misogynes

La chanteuse Clara Roland a été la cible de très nombreux commentaires négatifs sur son choix vestimentaire lors d’une prestation musicale sur scène. Elle a pris la parole lundi et a rappelé l’importance de rester libre et de s’assumer face aux critiques qui seront toujours présentes.