Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

Le syndicalisme est mort !!!

Considéré depuis toujours comme une figure vivante de la résistance, le syndicaliste passe maintenant plutôt pour un collabo, tellement il s'est enferré dans des compromissions honteuses.

Ecrit par X@ac-reunion.fr – le mardi 03 février 2009 à 12H00

Aucune image à la une trouvée pour cet article.

Au regard des dernières manifestations organisées par les syndicats, il est à parier que la plupart des salariés ont définitivement rayé de leur vocabulaire la notion de solidarité et de revendication.
Chacun sa m…, tel est le discours prôné par Sarko, et qu’il est en passe d’imposer à chaque citoyen.
Le ras-le-bol est à son paroxysme, et pourtant, personne ne donne vraiment de la voix, voire de la voie… Car les syndicats sont muselés, payés par le gouvernement pour manifester pacifiquement.
On se demande si une partie des bénéfices dégagés par les grèves ne sont pas reversés à ceux qui sont censés nous défendre!
Sans vouloir le chaos à tout prix, il n’empêche qu’en Guadeloupe, ça ne se passe pas pareil !
Ce type de grève pour tapettes ne m’intéresse plus, je veux de l’action, de la castagne, de la résistance, de la VRAIE ! Messieurs les représentants syndicaux, baissez-vous les premiers ! Mais sans moi …

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nous, peuple de la France Métisse

Nous, les réunionnais attachés au Dialogue Interculturel et au Vivre Ensemble, peuple de La France Métisse, et, habitants de l’île de La Réunion : yabs, kafs, malbars, zoreys, zoréols, créoles métissés, chinois, zarabes, malgaches, comoriens, mahorais, mauriciens, maghrébins, avec tous les autres citoyens de toutes origines, nous sommes éveillés et conscients face à la concrétisation du danger d’un Mouvement politique xénophobe qui utilise, sans vergogne, la démocratie pour prendre le pouvoir et conduire notre Nation vers le repli sur soi, vers la stigmatisation d’une partie du peuple de France, vers le chaos socio-économique, vers l’anéantissement culturel, vers l’hystérie collective tendant à réduire drastiquement le champ d’expression des libertés et des opinions alternatives à sa propre doxa.