Revenir à la rubrique : Social | Société

Le SNASUB-FSU dénonce le « contrat abusif » d’un agent contractuel au lycée de Bellepierre

Le syndicat a alerté le recteur de l’Académie et la procureure de la République, dénonçant "des abus de pouvoir" et "l'exploitation de l'agent" au lycée de Bellepierre-Marguerite-Jauzelon. Contacté, le proviseur affirme qu'il s'"agit d'une erreur administrative en cours de régularisation".

Ecrit par N.P. – le jeudi 15 février 2024 à 11H26

Le syndicat a été saisi par une contractuelle travaillant au lycée de Bellepierre-Marguerite-Jauzelon sur l’allongement de son emploi du temps sans la signature d’un avenant.

Cette dernière devait effectuer un service à 50% du 17 septembre au 30 novembre 2023 et avait finalement effectué un service à temps plein de 100% « sans qu’aucun avenant de modification du contrat ne lui avait été proposé, ni demandé au service du personnel du rectorat sur ladite période avant la fin de son contrat ». De ce fait, le SNASUB-FSU a donc fait un signalement au recteur d’académie mais aussi à la Procureure de la République, conformément à l’article 40 du Code pénal, indique-t-il.

« Aussi, nous avons appris qu’une pétition intersyndicale émanant des représentants des personnels de l’établissement a été adressée à Monsieur le recteur de l’Académie. Ils pointent le management (agressivité verbale, et maltraitance, pressions psychologiques, manque d’écoute et de dialogue, manque de soutien et de protection des personnels) et des problèmes organisationnels de gestion (gestion du temps, de la communication, des procédures) imposé par la Direction. Il est mentionné, une dégradation des conditions de travail qui provoque le stress et mal-être au travail », poursuit le syndicat dans son communiqué.

Le SNASUB-FSU dénonce « cet abus de pouvoir du supérieur hiérarchique » mais aussi « l’exploitation de l’agent » relative à son contrat de travail, qui, « nous semble-t-il, est passible de condamnation au pénal ».

Contacté, le proviseur du lycée oppose au contrat « abusif », une « erreur administrative » lors de la reconduction du contrat. « La régularisation auprès du rectorat est en cours« , s’étonne-t-il du communiqué du syndicat. « Il n’y pas eu volonté manifeste. Il y a un dialogue entre la contractuelle du lycée et le rectorat », assure le proviseur. Quant au management pointé du doigt : « Nous sommes dans une période de préparation de la rentrée 2024. C’est une période de dialogue, de discussions sur les propositions faites ». 

Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
18 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Nouvel An tamoul : Le programme des célébrations à La Réunion par commune

Le 14 avril 2024 marquera une occasion spéciale pour la communauté tamoule de La Réunion, avec la célébration de l’année 5125 selon le calendrier indien. À travers l’île, de nombreuses municipalités se préparent à commémorer ce nouvel An avec une série d’événements festifs. Découvrez ici le programme détaillé de ces célébrations, promettant culture, tradition et festivités pour tous. Certaines communes, comme Saint-Leu ou Saint-André, célèbrerons cet évènement le week-end suivant. Cet article sera complété au fil des communication des municipalités.

Ecole André Hoareau : Patrice Selly rencontre les parents d’élèves

L’école André Hoareau est fermée depuis deux mois suite un épisode d’intoxication. Les nouvelles analyses révèlent que les traces du produit concerné sont toujours présentes. Des travaux de nettoyage vont être entepris et la mairie déploie un plan de prise en charge des élèves.