Revenir à la rubrique : Social

Le salarié d’Orange parvient à faire reconnaître ses droits devant les prud’hommes

La société Orange Réunion a été reconnue coupable d’atteinte aux droits d’un salarié. Ce dernier contestait devant le conseil des prud’hommes le fait d’avoir été systématiquement mis au banc des avancements de carrière auxquels il aurait pu prétendre. Le 14 octobre dernier, le conseil des prud’hommes examinai,t après un premier report, le litige persistant entre […]

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 04 février 2015 à 06H32

La société Orange Réunion a été reconnue coupable d’atteinte aux droits d’un salarié. Ce dernier contestait devant le conseil des prud’hommes le fait d’avoir été systématiquement mis au banc des avancements de carrière auxquels il aurait pu prétendre.

Le 14 octobre dernier, le conseil des prud’hommes examinai,t après un premier report, le litige persistant entre Jean Bernard Pongérard et son employeur, la SA Orange Réunion.

Le jugement avait été mis en délibéré pour ce 3 février 2015. Hier à Saint-Pierre, le conseiller aux prud’hommes a jugé « fondée la mise en place du droit d’alerte pour atteinte aux droits du salarié » en même temps qu’il ordonnait à la SA Orange de « cesser sans délai cette atteinte ». La société a par ailleurs été condamnée à régler la totalité des frais de justice engendrés par cette procédure.

Pour rappel, Jean-Bernard Pongérard a exercé au sein du service logistique de l’opérateur historique pendant 43 ans sans bénéficier d’aucune promotion. Aidé dans sa démarche de reconnaissance salariale par le syndicat Sud Telecom Réunion, l’agent avait décidé de porter la question devant la juridiction paritaire. Nous étions en juillet 2014.

C’est le deuxième revers du genre que subit Orange en l’espace d’un an. Un jugement favorable à un autre salarié, toujours devant les prud’hommes, avait été donné dans le même esprit en février 2014.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Retour en images sur le défilé du 1er mai

À l’occasion de la journée internationale de la fête des travailleurs ce 1er mai, un défilé s’est tenu ce mercredi matin entre le Jardin de l’État et la préfecture à Saint-Denis. Les organisations syndicales (CGTR, FO, FSU, SAIPER, Solidaires, UNSA et Union Etudiante 974) avaient appelé à une mobilisation visant à promouvoir la paix, la défense des libertés syndicales et démocratiques et la lutte contre la vie chère. Photos : Pierre Marchal/Anakaopress

1er mai à Saint-Denis : Un défilé placé sous le signe de la paix et de la lutte contre la vie chère

À l’occasion de la journée internationale de la fête des travailleurs ce 1er mai, un défilé est prévu à partir de 10h entre le Jardin de l’État et la préfecture à Saint-Denis. Les organisations syndicales (CGTR, FO, FSU, SAIPER, Solidaires, UNSA et Union Etudiante 974) appellent à cette mobilisation avec un accent mis sur la paix, la défense des libertés syndicales et démocratiques et la lutte contre la vie chère.

Aurore Bergé : “La Réunion a pris conscience de la nécessité de briser le tabou des violences intrafamiliales”

Ce mardi, la ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, a inauguré la nouvelle maison des femmes, de la mère et de l’enfant de Saint-Paul. Ce lieu a vocation à devenir un guichet unique regroupant des professionnels de santé du CHOR et des associations de lutte contre les VIF pour aider les femmes victimes de violence à se reconstruire.