Revenir à la rubrique : Economie

Le Préfet ordonne des contrôles sur les produits laitiers d’origine chinoise

Suite à un risque de présence de mélamine dans des laits d’origine chinoise (produits pouvant s’avérer toxiques), le ministère de l’agriculture et de la pêche vient de donner des instructions aux services de l’État concernés pour qu’une opération de contrôle immédiate soit réalisée sur l’ensemble du territoire national, et notamment à la Réunion. Pour la […]

Ecrit par Pierrot Dupuy – le mercredi 24 septembre 2008 à 21H51

Suite à un risque de présence de mélamine dans des laits d’origine chinoise (produits pouvant s’avérer toxiques), le ministère de l’agriculture et de la pêche vient de donner des instructions aux services de l’État concernés pour qu’une opération de contrôle immédiate soit réalisée sur l’ensemble du territoire national, et notamment à la Réunion.
Pour la Réunion, ces contrôles qui seront effectués par la Direction des Services Vétérinaires (DSV), en concertation avec la DDCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes), vont concerner deux entrepôts de marchandises spécialisés dans l’importation de produits chinois et les commerces de détails.
Par ailleurs, la Douane consignera également les produits qui seraient en cours d’importation.
Seront recherchés :
– les produits dont l’importation est interdite : laits, produits laitiers (beurre, crème, yaourts, poudres laitières et ingrédients d’origine laitière) et des produits composés de 50% ou plus de produits laitiers d’origine chinoise ;
– les produits laitiers composés contenant moins de 50% de produits laitiers d’origine chinoise dont l’importation est autorisée : glaces, biscuits, pâtisseries, confiseries telles que chocolats.
Si des produits dont l’importation est interdite sont trouvés, ils seront saisis et détruits conformément à l’article L. 236-9 du code rural et l’article 26 de l’arrêté du 5 mai 2000.
Si des articles composés de moins de 50% de produits laitiers d’origine chinoise sont trouvés, ils seront consignés en application de l’article R. 231-8 du code rural, et donc retirés de la vente, dans l’attente d’instructions complémentaires.
Cette disposition s’applique notamment aux bonbons lapins « white creamy ».
La Préfecture prévient que tous les manquements qui seront constatés donneront lieux aux sanctions administratives et/ou pénales prévues par les textes.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La Chambre verte dans le rouge

La Chambre d’Agriculture de La Réunion est dans une situation financière difficile. Dans son rapport rendu public ce vendredi, la Cour des Comptes pointe notamment le sureffectif et a émis quatre rappels au droit. La Chambre consulaire pourrait être placée sous tutelle renforcée si elle ne redresse pas la barre.

Matinées de l’Emploi Agricole spéciales « Canne »

À l’approche de la campagne sucrière, la Chambre d’agriculture et ses partenaires organisent les Matinées de l’emploi agricole les 16 et 18 juillet prochains dans le Sud et l’Ouest de l’île. L’objectif : informer, accompagner et mettre en relation les demandeurs d’emploi et les exploitants agricoles à la recherche de main d’œuvre.