Revenir à la rubrique : Culture

Le Jardin archéologique de St-Gilles se refait une beauté

Créé en 1998, le Jardin archéologique de Saint-Gilles a été complété par l'arrivée de trois canons et trois ancres offerts par la mairie de Saint-Paul le 29 septembre dernier. Le but, former des plongeurs archéologues et permettre aux passionnés de profiter du site et des vestiges maritimes, le tout sous l'égide de la Confrérie des gens de la mer et de la Commission régionale d'archéologie de la Réunion.

Ecrit par Ludovic Robert – le mardi 05 octobre 2010 à 10H34

Cela fait 12 années qu’il a été créé et il n’a pas pris une ride. Le Jardin archéologique de Saint-Gilles, mis en place en 1998 à quelques 200 mètres de la plage des Roches Noires, est entre de bonnes mains. Preuve en est des six nouveaux vestiges maritimes installés les 27 et 29 septembre derniers avec l’appui des Faszoi.

Trois ancres et trois canons prennent leur quartier

C’est à l’initiative d’Eric Venner de Bernardy de Sigoyer que la Commission régionale d’Archéologie de la Réunion avait créé un « Jardin archéologique » il y a maintenant plus d’une décennie dans l’Ouest. A l’époque, l’emplacement du site, prisé et dédié à la formation de futurs plongeurs archéologues, avait été défini par Guy Gazzo, un des précurseur en archéologie à la Réunion. A cette époque, les moyens employés pour mettre en place les chaînes, le traquet d’amarrage et les autres ancres ne manquaient pas d’originalité. Jean-Marc Munoz, Jean-Pierre Bellanger et Eric Venner de Bernardy de Sigoyer en avaient fait l’expérience à l’aide d’un radeau flottant et de plongeurs.

Distant de plus ou moins 5 à 10 mètres au fond de l’eau, ces sept objets allaient permettre des formations en archéologie sous-marine . Douze années plus tard, six nouveaux vestiges ont fait leur apparition aux abord du banc de sable présent face au site des Roches Noires. Des objets offerts par les municipalités de Saint-Paul et Saint-Pierre, la CCIR et la DRR, trois canons dont un de 2,2 tonnes et trois ancres, et immergés par les hommes des Forces armées de la zone Sud de l’océan Indien il y a une semaine.

 

« S’approprier pleinement son patrimoine historique maritime »

Le ministère de la défense ayant donné son approbation, la mise en place de ce patrimoine a pu être réalisée à partir de deux embarcations de la batellerie de la base navale du port de la rivière des Galets et le travail d’immersion de quatre plongeurs, trois manœuvriers et deux mécaniciens.
« Les Faszoi ont tenu à s’associer à l’initiative de la Confrérie des gens de la mer car le travail de mémoire collective est un élément important du lien unissant les armées et la nation« , précise un document commun des Faszoi et de la Confrérie des gens de la mer. « Il parait dès lors important de permettre au public réunionnais de s’approprier pleinement son patrimoine historique maritime« , poursuivent les deux entités.

Répartis selon un plan précis et dans des conditions de sécurité poussées, ces nouveaux objets ont pu être installés avec le concours de la Drac, de la Diren, du Parc Marin, du Cressm « Île de la Réunion » et de Run Sport Association. Les objectifs majeurs étant de former les futurs plongeurs-archéologues à travers la « triangulation« , l’utilisation « d’outils de base » et de croquis relatifs à la restitution de données collectées. Une démarche qui n’aurait jamais vu le jour sans le concours de la Confrérie des gens de la mer dont l’objet est le recensement, l’étude et la préservation du patrimoine en lien avec l’histoire maritime de la Réunion et de la zone Sud de l’océan Indien. Alors, à vos masques et tubas…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Médias : Vers une nouvelle période d’observation pour le JIR

Le Journal de l’Île a été placé en redressement judiciaire en janvier dernier. Une nouvelle audience s’est déroulée ce mercredi 29 mai avant un prochain rendez-vous le 3 juillet où devrait être actée le début d’une deuxième phase d’observation.

GTNN, éternel lover

Le docteur musical de l’amour, VJ Awax, vient de dévoiler le nouveau clip du crooner GTNN. « Contre moi » coche toutes les cases d’un tube ou autrement dit, un « Run Hit ».

L’hommage en couleurs de Regina Pisano

L’une des créatrices de contenus les plus connues à La Réunion, Regina Pisano, se lance dans la musique. Son premier single, « Les couleurs », est un hommage à son fiancé décédé et une célébration de la vie malgré la perte d’un être cher.

Clara, Kalipsxau, Benjam aussi ciblés par un pirate informatique

Plusieurs autres artistes ont été visés par le pirate informatique qui a déjà fait retirer les clips musicaux de Kénaëlle et Missty de la plateforme YouTube. Ce week-end, Sista Flo et Lucyana ont subi le même sort. Ce matin, c’est la princesse du Séga, l’ultra-populaire Clara, qui a vu deux de ses vidéos être suspendues suite à une réclamation. La reine du zouk, Kalipsxau, et le chanteur Benjam sont aussi concernés.