Revenir à la rubrique : National

Le glacier Häagen-Dazs rappelle ses pots de crèmes glacées vanille

Au tour des crèmes glacées de la célèbre marque Häagen-Dazs de faire l’objet d’un rappel de produits. Ces derniers comportent des traces d’un pesticide cancérogène interdit en Europe.

Ecrit par LG – le jeudi 07 juillet 2022 à 06H05

Les crèmes glacées vanille de la marque Häagen-Dazs ne doivent plus être consommés. Les autorités sanitaires françaises procèdent au rappel des pots de crème glacée vanille de 95 ml, de 460 ml, de 650 ml et des pots Vanilla collection sous étui de quatre pots de 95ml.

Les pots à ne plus consommer ont été fabriqués du 2 novembre 2021 au 6 juillet 2022. Ils présentent des traces d’Oxyde d’éthylène (ETO), supérieures à celles autorisées par la législation européenne dans l’un des ingrédients entrant dans la composition des produits concernés. 

Le géant alimentaire General Mills, qui possède la marque Häagen-Dazs, soupçonne que ces traces d’ETO, un pesticide cancérogène, retrouvées dans ses produits peuvent être attribuées à un ingrédient, à savoir l’extrait de vanille fourni par l’un de ses fournisseurs. La présence résiduelle d’ETO dépasse légèrement les seuils de détection analytique.

Ce rappel volontaire concerne uniquement le parfum vanille mais se fait à l’échelle de toute la France. Ainsi, les distributeurs Auchan, Carrefour, Casino, Cora, Franprix, Fresca, Futura, Intermarché, Leclerc, Marché Epinay, Match, Metro, Monoprix, Picard, Système U et les propres boutiques Häagen-Dazs sont concernés.

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello, Première ministre : Les arguments en sa faveur

L’Humanité a révélé que le Parti communiste français a proposé le nom d’Huguette Bello comme possible Première ministre venue de la coalition de gauche. Une hypothèse formulée suite aux désaccords entre les grands partis et qui prend un peu d’ampleur en cette fin de semaine alors que le Nouveau Front populaire n’arrive pas à se mettre d’accord.

Des figures dissidentes de La France insoumise lancent un nouveau mouvement politique

Plusieurs anciennes figures de La France insoumise (LFI), n’ayant pas été investies par leur parti lors des législatives anticipées, ont annoncé aujourd’hui la création de leur propre mouvement politique.
Parmi ces figures, on retrouve Clémentine Autain, Alexis Corbière, Danielle Simonnet et Raquel Garrido.
Ce nouveau groupe se nomme l’Association pour une république écologique et sociale (L’Après).

Emmanuel Macron recadre ses troupes après les couacs de ces derniers jours

De retour d’un déplacement de 48 heures à Washington, Emmanuel Macron a convoqué les principaux cadres de son camp à l’Élysée pour une réunion de recadrage. La scène s’est déroulée en fin de matinée au premier étage du palais présidentiel, dans le salon Vert, où se sont réunis le Premier ministre Gabriel Attal, l’ancienne Première ministre Élisabeth Borne, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin, le patron du parti Renaissance Stéphane Séjourné, l’ancienne présidente de l’Assemblée nationale Yaël Braun-Pivet, l’ex-patron du groupe à l’Assemblée Sylvain Maillard et la ministre déléguée à l’Égalité femmes-hommes Aurore Bergé.

Poupette Kenza maintenue en détention

Poupette Kenza, de son vrai nom Kenza Benchrif, a été maintenue jeudi en détention provisoire. Elle avait été interpellée le 4 juillet à son retour de Dubaï

Joey Starr soupçonné de violences sur son fils de 9 ans

Joey Starr, de son vrai nom Didier Morville, fait l’objet d’une enquête judiciaire ouverte par la brigade des mineurs. Selon les informations révélées par Le Parisien, l’artiste de 56 ans est soupçonné d’avoir commis diverses violences sur son plus jeune fils, âgé de 9 ans.