Revenir à la rubrique : Culture

Le Dipavali c’est parti !

C’est un nouveau Dipavali qui fait son entrée. Une fête des lumières placée, pour cette dix-neuvième édition, sous le signe du "partage et de la solidarité". Dès aujourd’hui et jusqu’au dimanche 26 octobre, Saint-André se dévoile…

Ecrit par Melanie Roddier – le vendredi 17 octobre 2008 à 14H30

Le programme est riche. Films, expositions, spectacles, contes, conférences, ateliers culturels, découverte des mets indiens, tous les visages du la culture indienne seront dévoilés et expliqués au grand public.
Au Colosse près de 90 exposants accueillent les visiteurs depuis aujourd’hui. C’est d’ailleurs à cet endroit, cœur des festivités, que les chars seront accueillis le dernier jour.
Les quartiers de Saint-André sont eux aussi intégrés à la fête: des stands de henné ou encore confection de pâtisseries seront à découvrir notamment au temple du Petit Bazar.
Ce matin, sur le parvis de l’hôtel de ville, le maire Eric Fruteau s’est adressé à la population pour le coup d’envoi de la fête.
La nouvelle municipalité a mis en place une inauguration en grandes pompes. Danses indiennes de groupes locaux mais aussi d’artistes venus spécialement de la ville de Bombay, en Inde (voir vidéo).
La ville attend le passage de près de 20 000 personnes comme l’an dernier.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Un pirate informatique s’attaque aux clips des artistes réunionnais

Le clip « Bondié » de Kénaëlle a été ciblé par un individu qui s’est fait passer pour un producteur et a obtenu le retrait de la vidéo de la plateforme de streaming YouTube. La chanteuse a déposé une réclamation auprès du site appartenant à Google et a appris que plusieurs autres artistes réunionnais avaient été visés par le même pirate.