Le Département ouvre quatre jours de colloque sur « L’esclave, l’être humain »

-Département de La Réunion-

par Département de La Réunion – le mercredi 22 novembre 2023 à 17H10

Béatrice Sigismeau, vice-Présidente du Conseil départemental, a inauguré, mercredi 22 novembre, dans l’Hémicycle de la Collectivité, le colloque « L’esclave, l’être humain », organisé jusqu’au samedi 25 novembre par l’Association historique internationale de l’océan Indien (AHIOI) à l’occasion du tricentenaire de la publication, par le roi Louis XV, des Lettres patentes qui ont transposé à La Réunion les règles du « Code noir » qui avait été rédigé pour les Antilles. Un texte dont l‘histoire a retenu qu’il assimilait l’esclave à un objet et niait son humanité.

« Nous avons encore besoin d’expliciter le contexte de sa rédaction, ses multiples implications, sa résonance en France et hors de France », expliquait Béatrice Sigismeau en ouverture de ces quatre jours de réflexion et de débats, partie intégrante de la programmation du Gran 20 Désanm organisé chaque année par le Département.

Des chercheurs de la Sorbonne, de Chicago, de Madagascar, du Portugal et de La Réunion vont ainsi questionner l’esclavage dans ses aspects les plus variés, de sa mise en place au XVIIe siècle à sa mise en scène en contexte touristique, en passant par ses résonnances dans le monde arabe, la reconquête des sens des esclaves libérés illégalement à Bourbon ou le mariage comme reconnaissance implicite de leur humanité. Un programme riche, extrêmement varié, qui signe la manifestation intellectuelle de grande envergure que le Département et l’AHIOI ont voulu pour favoriser l’appropriation par les Réunionnais de l’histoire de leur Ile.

« La prise de conscience sur l’histoire des traites et de l’esclavage, au niveau mondial, a été tardive, poussive, étrangement lestée par toutes sortes de résistances, continuait Béatrice Sigismeau. Et ce, alors même que l’esclavage compte parmi les événements majeurs de l’histoire de l’humanité. Alors que, jamais sans doute, une entreprise humaine ne fut plus déshumanisante. Jamais, une entreprise conduite par des hommes n’a autant porté atteinte à la dignité d’autres hommes. Notre obligation est d’autant plus grande de la sortir du déni et de l’oubli. »

La vice-Présidente du Conseil départemental soulignait ainsi l’engagement résolu de la Collectivité dans ce mouvement de réappropriation historique, dans l’attention qu’elle porte à la conservation et à la valorisation des archives de La Réunion, dans le soutien qu’elle apporte aux projets éducatifs et associatifs, dans l’accompagnement des projets de colloques ou d’édition, et surtout, depuis 2018, dans son projet de création, à Villèle, d’un musée dédié à la connaissance de l’esclavage et du monde habitationnaire.

Crédit photo : Loic Calichama / Com CD974

CHARTE DES COMMENTAIRES

——
CHARTE DES COMMENTAIRES

Zinfos974 vous offre un espace commentaires vous permettant de réagir, discuter, informer. Cet espace est ouvert aux internautes inscrits et non-inscrits au site.

Les intervenants doivent respecter les principes élémentaires du débat.

Sont proscrits :

– Les insultes, les attaques personnelles, les agressions, les propos discriminatoires sous toutes les formes – que ce soit envers les intervenants, les commentateurs ou l’équipe de Zinfos974.
– Tout contenu contraire à la loi : l’incitation à la violence ou à la haine raciale, la discrimination et la diffamation, les propos homophobes, la négation des crimes contre l’humanité, ou la justification des actes violents et des attentats.
– Les propos pornographiques ou délibérément choquants ne sont pas autorisés.
– Merci d’éviter le hors sujet, les rumeurs infondées et les fausses informations.
– La répétition d’un même commentaire, assimilée à du spam.
– La publicité. Ne soumettez pas des liens commerciaux.

Si le commentaire d’un autre internaute vous paraît contrevenir à cette charte, utilisez la commande « signaler un commentaire abusif » plutôt que d’envenimer le débat.

Pour protéger votre vie privée, ne donnez pas d’indication personnelle (mail, adresse ou numéro de téléphone) dans un commentaire.

En cas de litige, vous pouvez contacter la rédaction de Zinfos974 via l’adresse contact@zinfos974.com

Vous restez le responsable des commentaires que vous soumettez et en portez la responsabilité. De son côté, la rédaction de Zinfos974 se réserve le droit de retirer tout commentaire si elle l’estime nécessaire pour la bonne tenue du débat.

Zinfos974 est seul juge des messages qu’il publie ou modère – y compris pour des raisons qui ne seraient pas répertoriées dans la liste ci-dessus. Vous pouvez demander des explications sur la modération en utilisant l’adresse contact@zinfos974.com, mais toute allusion au travail de modération dans un commentaire sera systématiquement mis hors ligne.

——
Toute l’équipe de Zinfos974 vous remercie

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x