Revenir à la rubrique : Politique

Le compte administratif 2008 de la Cinor “est dynamique et solidaire”, a dit Ericka Bareigts

La présidente de la Cinor a présenté tout à l’heure, à l’assemblée communautaire de la Cinor, les éléments du compte administratif 2008 de la communauté d’agglomération”. Autre information importante : la construction de la station d’épuration du Grand Prado débuterait en avril 2010.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 25 juin 2009 à 18H18

Les 170 millions d’€ du budget global du compte administratif 2008, ont été répartis de manière suivante, pour les dépenses les plus importantes : transports et déplacements (42,9 millions d’€), environnement (32 millions d’€), économie, tourisme, et aménagement du territoire (28 millions d’€), culture (9,8 millions d’€), redistribution financière aux communes (23,6 millions d’€), assainissement (8 millions d’€)…

“En matière de transport par exemple, nous avons versé plus de 16 millions à notre délégataire Gesnord. Cela a permis d’améliorer la qualité des services et une augmentation de la fréquence du réseau Citalis”, explique Ericka Bareigts.

La présidente de la Cinor a indiqué par ailleurs que “les différents investissements dans les médiathèques de Sainte-Suzanne, Sainte-Marie, François Mitterand et Bellepierre à Saint-Denis, vont permettre une mutualisation de l’offre pour la population de notre territoire”.

“Ainsi, un habitant de Sainte-Suzanne pourra emprunter, à partir d’un réseau informatique, un ouvrage à la médiathèque François Mitterrand. Et un Dionysien aura la possibilité de réserver un livre à la médiathèque de Sainte-Marie”.

L’environnement et le développement durable font partie des priorités de la Cinor. “Des investissements ont été faits pour la mise en place d’une procédure de récupération des batteries”.

Ericka Bareigts est satisfaite du travail des élus, des cadres et des agents de la Cinor, La présentation du compte administratif 2008 a été l’occasion de les féliciter et de les remercier.

“C’est un compte administratif dynamique, puisque nous avons dépensé 170 millions d’euros au cours de cette année 2008. Nous avons travaillé sur l’environnement, le transport, l’aménagement et l’économie”.

Ce budget a également consacré une partie importante à la solidarité. “C’est une solidarité qui est double. D’une part, parce que nous sommes la communauté d’agglos de La Réunion qui a la charge fiscale la plus faible”.

“Et d’autre part, nous sommes les seuls qui reversons une somme au titre de la dotation et au titre de la solidarité aux communes, pour qu’elles aussi puissent continuer une dynamique d’investissement sur leur territoire”.

Ericka Bareigts a aussi évoqué le projet de la station d’épuration du Grand Prado. Elle apporte des précisions sur la vidéo.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Huguette Bello reçoit le président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts

La présidente de Région a exposé les enjeux stratégiques du développement de La Réunion au président de la Commission de surveillance de la Caisse des Dépôts, mais aussi au directeur de la Banque des Territoires, ainsi qu’au directeur régional de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires et au directeur régional adjoint de la Caisse des Dépôts/Banque des territoires.

Saint-Benoit : L’opposition ne croit pas à la « métamorphose » de la ville promue par Selly

À quelques heures du vote du budget, l’opposition bénédictine ne cache pas ses critiques vis-à-vis de l’action municipale engagée par Patrice Selly. « Saint-Benoit est en mouvement mais mouvement avec un S, avec des mouvements de contestation », lance Philippe Le Constant qui, comme Jean-Luc Julie, s’interroge sur la « métamorphose » de la commune mise en avant par l’équipe municipale « au vu de la faible part allouée à l’investissement ».

Une deuxième édition réussie pour le Festival de la Participation Citoyenne

Le Festival de la participation citoyenne, qui s’est tenu à Saint-Denis le 13 avril 2024, a réuni plus de 500 personnes autour de divers dispositifs de participation citoyenne, marquant également la clôture du Congrès Océan Indien de l’ANACEJ, avec des activités visant à renforcer la démocratie directe et l’engagement civique des Dionysiens.