Revenir à la rubrique : Social

Le Collectif demande 20 % de baisse sur les prix à Carrefour

Les vingt-cinq associations, syndicats et partis politiques ont mené une action symbolique, à partir de quinze heures, cet après-midi à Carrefour, Saint-Denis. C’est avec des caddies que leurs adhérents sont partis demander 20 % de baisse sur les prix à sa direction, qui elle propose des négociations globales.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le samedi 14 février 2009 à 18H57

C’était la première action publique menée par le nouveau collectif d’associations, de syndicats et de partis politiques (de gauche) au sein de la grande surface commerciale. Il y avait foule dans les rayons.
C’est sur le slogan : “on veut une baisse de 20” que le cortège conduit par les leaders syndicaux ont fait le tour des rayons, pour également demander le soutien de la population, à la grande action du 5 mars prochain.
Les clients présents dans l’hyper-marché étaient partagés. Certains étaient amusés, d’autres montraient leur surprise alors que plusieurs ont encouragé ou applaudi les manifestants.
Les responsables du magasin ont proposé un entretien à une délégation de trois représentants du Collectif, qui a refusé. Puis une première discussion entre Paul Junot secrétaire général de la CFTC et Jacques de Virginie, directeur des galeries commerciales, a tourné court.
L’échange entre Jean-Hugues Ratenon d’Agir pour nout tout, Eric Soret et Jean-Pierre Rivière, secrétaire général de la CFDT, d’un côté, et Amaury de Lavigne, directeur de Carrefour, de l’autre, n’a pas abouti non plus.
Le Collectif est ensuite rentré car ses membres rencontraient la mission socialiste conduite par le député Arnaud Montebourg à 18 heures.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Retour en images sur le défilé du 1er mai

À l’occasion de la journée internationale de la fête des travailleurs ce 1er mai, un défilé s’est tenu ce mercredi matin entre le Jardin de l’État et la préfecture à Saint-Denis. Les organisations syndicales (CGTR, FO, FSU, SAIPER, Solidaires, UNSA et Union Etudiante 974) avaient appelé à une mobilisation visant à promouvoir la paix, la défense des libertés syndicales et démocratiques et la lutte contre la vie chère. Photos : Pierre Marchal/Anakaopress

1er mai à Saint-Denis : Un défilé placé sous le signe de la paix et de la lutte contre la vie chère

À l’occasion de la journée internationale de la fête des travailleurs ce 1er mai, un défilé est prévu à partir de 10h entre le Jardin de l’État et la préfecture à Saint-Denis. Les organisations syndicales (CGTR, FO, FSU, SAIPER, Solidaires, UNSA et Union Etudiante 974) appellent à cette mobilisation avec un accent mis sur la paix, la défense des libertés syndicales et démocratiques et la lutte contre la vie chère.

Aurore Bergé : “La Réunion a pris conscience de la nécessité de briser le tabou des violences intrafamiliales”

Ce mardi, la ministre déléguée chargée de l’Égalité entre les femmes et les hommes et de la Lutte contre les discriminations, a inauguré la nouvelle maison des femmes, de la mère et de l’enfant de Saint-Paul. Ce lieu a vocation à devenir un guichet unique regroupant des professionnels de santé du CHOR et des associations de lutte contre les VIF pour aider les femmes victimes de violence à se reconstruire.