Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

L’autonomie au menu de la visite de Gérald Darmanin à La Réunion ?

Les questions institutionnelles, "la sécurité et l'immigration" seront au menu de la visite de Gérald Darmanin et Jean-François Carenco à La Réunion.
Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour avoir la preuve de la bêtise que constitue le rattachement du ministère des Outremer à celui de l'Intérieur.

Ecrit par 1654 – le lundi 04 juillet 2022 à 20H44

A l’heure où les prix flambent, où les Réunionnais n’osent plus passer à la station-services de peur que leur banquier ne fasse une syncope, où l’épidémie de Covid repart de plus belle, où l’économie montre des signes de faiblesse, où le pouvoir d’achat fond comme neige au soleil du fait de l’inflation, les trois sujets forts que Gérald Darmanin a retenus pour son voyage sont : les questions institutionnelles, la sécurité et l’immigration, si l’on en croit le site outremers360.com sur son fil Twitter.

Remarquez, que pouvait-on attendre d’autre d’un ministre de l’Intérieur? Il voit tout au travers de son prisme de ministre de l’Intérieur…

Mais au fait, de quelles questions institutionnelles Gérald Darmanin compte-t-il parler à La Réunion?

De l’autonomie?

Il n’est pas illégitime de se poser la question quand on se rappelle que c’est le même Gérald Darmanin qui avait défendu Sébastien Lecornu quand ce dernier avait dit aux Guadeloupéens que s’ils voulaient leur autonomie, ils n’avaient qu’à la prendre.

Le débat sur l’autonomie, c’est évidemment pas le débat sur l’indépendance», avait avancé Gérald Darmanin. Expliquant que « l’autonomie, c’est la décentralisation pour l’outre-mer, et ça pourrait s’apparenter à un statut comme la Polynésie française en a aujourd’hui« . Autrement dit, un territoire « pleinement français » mais dont les « compétences sociales, économiques » relèvent de l’autorité locale.

C’est Huguette Bello qui va être contente. Gérald Darmanin va peut-être faire ce dont Paul Vergès a toujours rêvé et qu’il n’avait jamais pu réaliser.

On comprend mieux maintenant la nomination d’un Néo-Calédonien au gouvernement et la désignation d’un autre Néo-Calédonien comme candidat de la majorité présidentielle au poste de président de la délégation aux Outre-mer…

Décidément, il n’y en a que pour la Nouvelle Calédonie… Remarquez, c’est le seul territoire d’outre-mer avec la Polynésie et Wallis et Futuna où le président de la République soit arrivé en tête…

Thèmes :
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

La ligue de basket pointe du doigt le « comportement intolérable » de certains parents lors des manifestations sportives

La ligue régionale de basket-ball déplore des actes de violences qui prennent de plus en plus de place lors des compétitions sportives. « Sur les terrains de basket, les matchs se passent très bien entre les joueurs. Les jeunes prennent plaisir à jouer. Mais dans les tribunes, c’est autre chose ! », regrette ligue, dont le comité directeur a de fait pris des mesures.

Social Share Buttons and Icons powered by Ultimatelysocial