Revenir à la rubrique : Sport

Laurent Jalabert dopé à l’EPO en 1998 ?

L’ancien champion cycliste Laurent Jalabert est dans la tourmente : selon L’Equipe, un échantillon d’urine du coureur, prélevé lors du Tour de France 1998 et testé en 2004, aurait été positif à l’EPO, un produit indétectable à l’époque. Ces tests rétroactifs ont été effectués par l’Agence française de lutte contre le dopage, au moment où Laurent Jalabert évoluait […]

Ecrit par S.I – le mardi 25 juin 2013 à 09H15

L’ancien champion cycliste Laurent Jalabert est dans la tourmente : selon L’Equipe, un échantillon d’urine du coureur, prélevé lors du Tour de France 1998 et testé en 2004, aurait été positif à l’EPO, un produit indétectable à l’époque. Ces tests rétroactifs ont été effectués par l’Agence française de lutte contre le dopage, au moment où Laurent Jalabert évoluait sous les couleurs de l’équipe ONCE, dirigée par le sulfureux Manolo Sainz, l’un des accusés (blanchi) de l’affaire Puerto.

Comme le raconte Le Nouvel Obs, il n’avait pas terminé ce Tour, marqué par l’affaire Festina, puisque toutes les équipes espagnoles avaient abandonné pour protester contre l’exclusion de cette équipe.

Le 15 mai dernier, Jalabert a été entendu par la commission d’enquête sénatoriale. « J’ai couru dans trois équipes (Toshiba, Once, CSC, ndlr). Comme les autres coureurs, j’avais tout un encadrement en qui, moi, j’avais pleine confiance. Que ce soit au niveau du management, de la partie mécanique, ou au niveau médical », avait-il alors expliqué.

Laurent Jalabert, qui présente la particularité d’avoir à la fois remporté sur le Tour de France le classement par points (1992 et 1995) et le classement de la montagne (2001 et 2002), avait en revanche admis avoir reçu des infiltrations de corticoïdes, justifiées à l’époque par les fameuses AUT, les autorisations à usage thérapeutique.

« Mais à aucun moment, je n’ai cherché à rencontrer de quelque manière que ce soit des médecins pour améliorer mes performances », avait insisté Jalabert. « Je n’ai pas dépensé un franc à l’époque pour en voir ou acheter des produits interdits. »

Sur France 2, Laurent Jalabert a plaidé l’ignorance. « Je m’attendais vraiment pas à ça, surtout maintenant », a-t-il expliqué, avant d’ajouter: « Je ne peux pas dire que ce soit faux, je ne peux pas dire que ce soit vrai ». Sur RTL, il a rejeté la responsabilité sur son staff médical, à qui il a « toujours fait confiance. »

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] Relais de la Flamme olympique : 12 juin, un jour historique pour La Réunion

Le 12 juin prochain, La Réunion aura le privilège de recevoir le relais de la Flamme olympique qui fait le tour des départements de France dans le cadre des Jeux olympiques et Paralympiques de Paris 2024. Une fierté pour notre île et pour tous les Réunionnais qui seront associés à cette grande fête populaire. Car il s’agit bien, à travers la présence de la Flamme olympique, de célébrer le sport dans toute sa richesse, sa diversité et son excellence. Son parcours a été dévoilé ce jeudi 30 mai dans l’hémicycle de l’Hôtel du Département en présence du Préfet, Jérôme Filipini, du Président du Département, Cyrille Melchior, de la représentante de la Région Réunion Patricia Profil et des différents partenaires du relais de la Flamme Paris 2024.

Johanne Defay éliminée à Tahiti

Alors que les Jeux olympiques se rapprochent à grands pas, Johanne Defay a réalisé une contre-performance lors de la compétition du Tahiti Pro en se classant 9e. Néanmoins, la victoire de la Tahitienne Vahiné Fierro a un petit goût de Réunion, puisqu’elle est entraînée par Jérémy Florès.

Footballeurs péi pro : L’étrange saison qui a du mal à relier deux générations

Alors que la plupart des championnats européens se sont arrêtés le week-end dernier, l’heure du bilan a commencé pour tout le monde. Une saison assez particulière pour les footballeurs réunionnais qui n’est pas la plus faste en termes de présence sur les terrains professionnels de l’Hexagone. La faute, peut-être, à une jonction de générations qui met du temps à se faire. Néanmoins, entre le départ de Dimitri Payet au Brésil, le succès de Melvine Malard en Angleterre et une relève qui arrive, la saison a été riche en changements. Retour sur une année assez particulière pour les footballeurs réunionnais.

Le PSG s’offre une 15e Coupe de France face à l’OL

Le Paris Saint-Germain a ajouté un troisième trophée à sa saison en battant l’Olympique lyonnais 2-1 lors de la finale de la Coupe de France. Les Parisiens ont montré leur supériorité grâce à des buts d’Ousmane Dembélé et Fabian Ruiz, tandis que Jake O’Brien a marqué l’unique but lyonnais. Cette victoire marque également la dernière apparition de Kylian Mbappé sous le maillot parisien.