Revenir à la rubrique : Social

L’Association 1000 Sourires passe le cap des 10 000 Sourires !

10 000 Very Important Marmailles (VIM) ! Treize ans après sa création (juin 2006), 1000 Sourires vient de franchir le cap symbolique du 10 000e enfant parrainé. A l’occasion de sa 236ème opération, l’association saint-pauloise, présidée par Ibrahim Ingar, a organisé samedi dernier une journée de rêve pour une trentaine de marmailles, au Palm Hôtel & Spa à Petite Ile. Plusieurs ateliers étaient prévus pour les enfants pour fêter l’événement, en compagnie des parrains et partenaires de l’association.

Ecrit par . – le dimanche 30 juin 2019 à 13H01

Les marmailles ont été accueillis par Patrice Peta, directeur du Palm Hôtel & Spa, et fidèle partenaire de l’association, autour d’un petit-déjeuner. “C’est un bonheur de voir tous ces sourires. Nous sommes heureux d’offrir une journée de rêve aux enfants…mais je dois avouer que pour nous, c’est aussi un très beau cadeau !”, confie-t-il.

 

Puis les VIM ont participé à plusieurs ateliers, par petits groupes. Un atelier cupcake était prévu avec Cédric Perrot, chef pâtissier du Palm, et Claude Pothin, chef des cuisines du Palm. Coiffés de leurs toques de chef, les marmailles ont fait leurs petits gâteaux aux pépites de chocolat. Le second atelier, animé par la conteuse Dominique Dambreville, les a emmenés à la découverte de la “Réunion lontan”, avec des histoires et chants en français et en créole.

 

Les enfants ont ensuite été rejoints par des invités prestigieux, arrivés à bord d’un appareil de la compagnie Corail Hélicoptères. Thierry Jardinot, parrain “historique” de 1000 Sourires et Fabrice Abriel, l’ex-footballeur, qui parraine l’association depuis 2010, étaient accompagnés de trois invités : Thomas Meunier et Anissa Lahmari, du Paris Saint-Germain, ainsi que Maéva Salomon de l’Olympique de Marseille. Les trois footballeurs étaient de passage à La Réunion en tant que parrains et marraines de la onzième édition de l’opération  “Foot en VIM”. Tous ensemble, ils ont ensuite procédé au tirage au sort du dix millième enfant parrainé. “C’est un tirage au sort symbolique, car chacun de ces enfants est au coeur du projet de l’association. Mais pour marquer le coup, nous avons donc un petit garçon et une petite fille qui seront les 10 000e enfants parrainés”, explique Ibrahim Ingar. Ce sont les prénoms de Tom et Sorya qui sont tirés au sort. Les enfants ont ensuite eu le privilège de partager leur déjeuner avec leurs parrains et marraines. Puis ils ont soufflé les bougies du gâteau spécialement préparé pour le 10 000e parrainage par le chef du Palm.

 

La journée s’est poursuivie avec un atelier consacré aux gestes qui sauvent. Yves Dafreville, référent Protection civile, Solal, Joël, Isabelle et Job ont appris aux enfants à faire un massage cardiaque, à prendre en charge une personne blessée, ou encore à maîtriser la position latérale de sécurité. Le dernier atelier, animé par Jean-Charles Nagou, gérant des Saveurs de la Fournaise, a permis aux petits gourmands de créer un dessert, avec les ingrédients de leur choix. Ils ont ensuite pu grimper dans le bus de retour avec leurs créations, à faire goûter à leurs familles.

 

“Cette journée était un moment fort pour toutes les personnes qui ont permis à l’association de passer ce cap du 10 000e enfant parrainé, confie Ibrahim Ingar, président de 1000 Sourires. C’est l’occasion pour moi de remercier nos partenaires, les parrains et marraines et notre petite équipe de bénévoles pour leur soutien depuis 2006. Aujourd’hui, je suis fier que l’Association 1000 Sourires ait fait naître 10 000 Sourires”.

 

1000 Sourires c’est à ce jour, 236 opéations réalisées et 10 001 marmailles parrainés.
 
Site de l’association :  [www.1000sourires.re]url:http://www.1000Sourires.re/
 
www.facebook.com /1000sourires

 

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

MFR : Les salariés poursuivent leur mouvement de grève

En grève illimitée depuis la semaine dernière pour exiger de meilleures conditions de travail, les salariés de la Maison familiale rurale (MFR) située à la Plaine-des-Palmistes ont décidé de poursuivre leur mouvement, toujours soutenu par l’Union régionale 974 (UR974).

« Plusieurs chantiers déjà inscrits dans le calendrier social de cette année », assure le Département

Si la collectivité départementale assure respecter le droit de grève « consacré par la constitution », elle exprime néanmoins ses regrets face au mouvement de grève entamé ce jeudi devant ses grilles à l’appel des syndicats SAMFFA et SNT, rappelant la réunion avec la Direction Générale et les services du 27 février dernier, « où des réponses ont été apportées aux points soulevés ».

Département : « Un malaise croissant au sein du personnel »

Le climat social se tend au Conseil départemental, avec une action conjointe ce jeudi des syndicats SAMFFA (Syndicat Assistants Maternels, Assistants Familiaux, Accueillants familiaux) et SNT/CFE-CGC (Syndicat national des Territoriaux CFE/CGC) en soutien aux droits et intérêts des agents. Les griefs portent sur les orientations de l’action sociale départementale, les conditions de travail et les effets délétères sur le personnel.

Mairie de St-Benoit : Les syndicats boycottent le CST et demandent à rencontrer le maire

La mise en place des nouveaux membres du Comité Social Territorial (CST) ne suffit pas à apaiser les tensions au sein de la mairie de St-Benoit, dénoncent les représentants syndicaux. Ces derniers ont décidé de ne pas prendre part au CST convoqué ce mercredi, reprochant au maire, Patrice Selly, une « absence de dialogue social ». Ils tiennent malgré tout à le rencontrer dans les plus brefs délais.