Revenir à la rubrique : Société

« L’affaire du siècle » : Marie Toussaint en visite à La Réunion

Elle est à l’origine du recours en justice contre l’État pour inaction climatique : "l’Affaire du Siècle". La présidente de l’ONG "Notre affaire à tous" est désormais candidate sur la liste des Verts aux élections européennes. Marie Toussaint sera à La Réunion du 5 au 9 avril pour "porter la bonne parole" et attirer l’attention de la métropole sur les problèmes environnementaux péi.

Ecrit par zinfos974 – le mercredi 27 mars 2019 à 15H06

« Pour faire de la politique écolo, il faut d’abord faire de la politique tout court malheureusement. On peut faire des marches pour le climat tous les dimanches, on voit bien que ça ne fait pas bouger les instances », explique Jean-Pierre Marchau, secrétaire régional d’Europe Écologie Les Verts, qui se réjouit de voir Marie Toussaint rejoindre la liste des écologistes aux Européennes.
 
Pour lui, c’est cette jeune génération très engagée qui pourrait parvenir à « virer la vieille génération productiviste au pouvoir. On assiste à une espèce de transition, à l’émergence d’une génération qui va dire : « vous nous laissez un monde pourris, bétonné, ça suffit ». »

 

Marie Toussaint est, avec plusieurs autres associations, à l’origine du recours en justice contre l’État Français pour son « inaction climatique ». Sa pétition « L’Affaire du Siècle » a recueilli plus de deux millions de signatures, un record historique en France.
 
Elle incarne ainsi le visage de cette nouvelle génération écologiste, très présente sur les réseaux sociaux et qui n’a pas froid aux yeux dans ses façons de procéder.
 
Marie Toussaint sera accompagnée de David Cormand, le secrétaire national d’EELV et également candidat, durant son séjour sur notre île. Au programme, un circuit sur le thème des différents chantiers de la nouvelle route du littoral : à la Grande Chaloupe notamment, mais aussi sur les sites des futures carrières : Lataniers, Bois-Blanc et Bellevue.

« Rendre accessible au public métropolitain ce qu’il se passe à La Réunion »
 
« Être sur place permet de mieux comprendre les enjeux environnementaux, mais aussi économiques de ces choix de société », explique Jean-Pierre Marchau, pour qui la visite de la candidate est également un mouvement de médiatisation nationale :  « Cela va rendre accessible au public métropolitain ce qu’il se passe à La Réunion, notamment autour de cette digue de la NRL.  »
 
La jeune juriste se rendra également dans l’ouest de l’île pour constater le « bétonnage » dans la micro-région qui suit un modèle de développement touristique loin d’être durable.
 
Sont également prévues plusieurs rencontres avec les différents acteurs socio-économiques : « Il faut profiter de la présence de Marie Toussaint et David Cormand pour montrer La Réunion qui souffre, qui souffre à cause du béton, à cause du glyphosate, à cause de la leucose bovine etc. »
 
Deux réunions publiques seront organisées dans le nord et l’ouest du département : « Ce n’est pas un meeting. On veut recevoir un maximum de personnes qui ont envie de savoir ce qu’est l’affaire du siècle, ou encore ce que ça veut dire être un candidat écolo ». Sur place, des questions pourront être directement posées aux deux candidats.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

[Communiqué] 8 000 euros offerts pour la restauration du Chemin de croix de la Chapelle Pointue

Samedi 18 mai, dans le cadre de la Nuit des musées, Allianz France a remis à Béatrice Sigismeau, vice-Présidente du Conseil départemental, qui représentait le Président Cyrille Melchior, un don de 8 000 € pour la restauration du chemin de croix de la Chapelle Pointue, au Musée de Villèle. Une cérémonie à laquelle participait également la Conseillère départementale Eglantine Victorine.

Coup d’envoi de la Marche des visibilités ce dimanche

La Marche des visibilités va s’élancer du Jardin de l’Etat, à Saint-Denis, ce dimanche après-midi à 14h. Cette quatrième édition se terminera sur le Barachois avec des prises de parole et performances artistiques. Le Mois des visibilités doit, lui, s’achever le 25 juin prochain.

Le prix des oignons péi flambe sur les marchés

Depuis le mois dernier et l’interdiction par l’Inde de toute exportation de sa production d’oignons, les familles réunionnaises versent une larme à chaque fois qu’elles doivent s’approvisionner. Un lecteur de Zinfos974 nous a ainsi fait parvenir une photo prise samedi sur le marché de Saint-Pierre, où le prix de l’oignon péi, certes bien meilleur que son cousin indien, se négocie à 18 euros le kilo !

« L’histoire de la Buse est assez emblématique de la carrière d’un pirate de l’époque »

Si le mythe réunionnais du trésor de la Buse se nourrit depuis plusieurs décennies des nombreuses annonces, jamais confirmées, de découverte d’une potentielle cache secrète, Charles-Mézence Briseul estime qu’il faut rompre avec la coutume de la chasse au trésor et privilégier une archéologie de la piraterie. L’auteur de « La Buse, la biographie du plus grand pirate français » souligne par ailleurs que les rares éléments tangibles disponibles témoignent des difficultés financières du marin calaisien après le célèbre pillage de la Vierge du Cap.