Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

La santé mentale devient « grande cause » du gouvernement ?

- Courrier des lecteurs -

Ecrit par Jean Claude Comorassamy – le mercredi 31 janvier 2024 à 11H32
Courrier des lecteurs 2024

Hier mardi 30 janvier, le premier Ministre Gabriel Attal lors de son discours de politique générale, a annoncé plusieurs mesures pour la santé. Dont, Il veut aussi faire de la santé mentale des jeunes une « grande cause » de l’action de son gouvernement.

Je me souviens très bien, il y a 10 ans exactement, un vendredi 7 février 2014, lors de la venue de la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé en la personne de Marisol Touraine à la Réunion. Pour la pose de la première pierre du Pôle Sanitaire Ouest (PSO) devenu actuellement Centre Hospitalier Ouest (CHOR) à Cambaie à quelques pas de l’Etablissement Public de Santé Mentale de la Réunion (EPSMR).

Partant du principe que le cortège Ministeriel devait passer obligatoirement du côté de l’EPSMR. Nous lui avons proposé au nom du syndicat CFDT-EPSMR par courrier une visite de notre hôpital psychiatrique avec des rencontres avec médecins, soignants…. etc,  et de lui suggérer de faire un bilan sur la politique relative à la sectorisation psychiatrique de la loi du 20 décembre 1985.

Car celle-ci concernait la dotation en équipement et les moyens en personnel en fonction de la taille de la population résidente, la nature de l’offre et la gamme de soins et services fournis, ainsi que le recours aux autres types soins hors de l’hôpital. De lui parler des travailleurs sociaux dans ce milieu, de la spécialisation des infirmiers psychiatriques etc, etc..Malheureusement, en raison de son emploi du temps « chargé », cette réunion n’a pas eu lieu.

Par contre, la CFDT-EPSMR a réalisé un dossier assez complet, qui a été remis à la Ministre Touraine le 7 février 2014, demandant « d’ériger la Santé Mentale des jeunes grande cause Nationale ». Des vaines paroles et d’échanges en informel qui fâcheusement encore n’ont pas été suivis de projet.

Mais 10 ans après jour pour jour. Voilà que le premier Ministre Gabriel Attal semble enfin reconnaitre de l’urgence en santé mentale du côté de la jeunesse, un signal bienvenu quoi que la psychiatrie en reste encore « la parent pauvre de la médecine ».

Ce matin, j’ai cru comprendre dans les rangs des hospitaliers que la déception domine « encore des belles paroles pendant que l’hôpital public s’écroule » disent mes amis de la CFDT-EPSMR. « On a besoin d’un cap clair, précis avec des évaluations ».

Dommage que personne ne les écoute. Encore et toujours des belles paroles même si on ne les incarne pas !

 

Jean Claude Comorassamy

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mordicant
26 jours il y a

Quelle cause n’est pas devenue « prioritaire » ou ‘ »grande cause » ou « au dessus de tout » etc, dans le grand catalogue « Attalien » ?

Tout étant devenu prioritaire, tout reste donc sur le même plan

polo974
Répondre à  Mordicant
25 jours il y a

Non, chaque truc est prioritaire entre qq mn et qq jours.

En fait, il doivent créer un grand ministère de la cause tournante.

Babeuf
25 jours il y a

Moi j’aimerais qu’un hôpital psychiatrique soit créé pour soigner les femmes et les hommes politiques qui mentent comme ils respirent!

bourbon lumière rest'dan fénoir
Répondre à  Babeuf
24 jours il y a

Je plussoie l’état bouffe le mental des Français il est est coupable de cet état , un gouvernement de menteurs et de rapaces!

Dans la même rubrique

Une journée solidaire

Le 15 février 2024 l’association solidarité réunionnaise pour un meilleur lendemain a fait une distribution de denrées alimentaire d’envergure.

Pathétique Poutine ou la maladie du pouvoir

Si je devais évoquer le flair d’un animal face à Poutine, je m’identifierais à un vieux « renard » afin de me rendre compte de sa structure psychologique névrotique complexée sous-jacente. Biden et...

Groupes électrogènes : « Un audit est nécessaire »

Cette lettre s’adresse aux responsables de la Sécurité Civile : l’Etat et les Collectivités. Lors du dernier phénomène cyclonique, des commerçants ont fait la promotion de groupes électrogènes. Anticipant des coupures d’électricité prolongées, des clients faisaient la queue devant certains magasins. La peur des avaries alimentaires a poussé de nombreux Réunionnais à se doter de ce moyen de secours.