Revenir à la rubrique : Economie

La Réunion, modèle d’utilisation des fonds européens

Du 07 au 11 décembre, se tient le Comité National de Suivi (CNS) des programmes européens qui réunit à La Réunion les représentants de la Commission européenne, des Ministères, de la Préfecture, du Conseil régional, du Conseil général ainsi que les socioprofessionnels locaux. A cette occasion, un point d'avancement des programmes opérationnels a été présenté.

Ecrit par Melanie Roddier – le vendredi 11 décembre 2009 à 08H09

La Réunion est la région française qui bénéficie de la plus grande participation des fonds européens. Dans la période de programmation 2000-2006, 1 milliard 6 millions d’euros ont été attribués à notre département.

Et pour la première fois depuis le début des interventions communautaires, le taux de réalisation global se situe à 101%. « Une performance collective » ont rappelé les différents intervenants.  « On ne peut que se réjouir de ces résultats et  on espère soutenir cette région encore longtemps« , a déclaré Jean Ballandras, le secrétaire général pour les affaires économiques.

Concrètement, cet argent a permis de réaliser 63 kilomètres de linéaires de routes dont la route ses Tamarins, d’aider 420 jeunes agriculteurs, de soutenir 735 entreprises ou encore de porter 131 projets d’expérimentations en recherche et développement.

Les programmes pour la période 2007-2013 ont largement débuté, une véritable accélération est constatée courant 2009. Près de 500 millions d’euros ont dores et déjà été investis sur un fonds qui s’élève à 1,9 milliards d’euros, soit 10% de l’enveloppe octroyée à l’ensemble des régions de France.

Les orientations du Plan Européen de Relance Economique ont été déclinées au plan local à travers une stratégie de relance des programmes. Celle-ci est fondée sur un soutien particulier aux investissements publics, à la recherche-développement- innovation, aux actions de formation et aux investissements dans le domaine de l’agriculture et de la pêche.

Quant à l’avenir, rien n’est certain… « La commission européenne vient d’entamer des débats en terme de financement. Une chose est sure, il y a un certain consensus pour que ce type d’aide se poursuive, au moins pour les régions les plus faibles concernant le développement économique comme c’est le cas pour la Réunion. On peut espérer fortement que la Réunion continuera à avoir des soutiens de fonds européens.  Le niveau de soutien dépendra par contre du niveau des budgets« , a affirmé José Palma Andrés, le représentant de la commission européenne.

Une journée de visite de plusieurs projets cofinancés par l’Europe en matière de recherche-développement-innovation est prévue aujourd’hui.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pour vous inciter à utiliser des barquettes en verre, Oyobo les lave à votre place

L’entreprise locale Oyobo développe un écosystème de contenants en verre qui sont mis à la disposition des entreprises, à destination de leurs salariés qui consomment des plats à emporter pour déjeuner. Le consommateur n’a plus à se soucier de transporter avec lui une consigne propre, c’est Oyobo qui se charge de la lui fournir, puis de la laver.

« L’octroi de mer : c’est n’importe quoi ! » selon l’UCOR

L’Union des Consommateurs de La Réunion (UCOR) publie une lettre ouverte critiquant l’octroi de mer pour son impact sur le coût de la vie et exige sa suppression immédiate, ainsi que le financement des communes et de la région par l’État, pour protéger le pouvoir d’achat des Réunionnais.