Revenir à la rubrique : Social

La Réunion est peu à peu bloquée par les transporteurs

Les professionnels de la route avaient envoyé un préavis de grève, sur lequel ils avaient inscrit les quinze sites des barrages filtrants. Attendus sur certains ronds-points par les forces de l’ordre, les transporteurs ont modifié leur stratégie.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le jeudi 06 novembre 2008 à 08H15

Tout d’abord dans l’Est, le rond-point de la route des Plaines n’est pas occupé. Il n’y a pas non plus de barrages filtrants sur celui des Casernes à Saint-Pierre dans le Sud, ni celui de Gillot, Sainte-Marie dans le Nord.
Mais cela ne veut pas dire qu’il n’y aura pas de barrages filtrants sur ces sites au cours de la journée. En effet, les opérations “escargot” qui ont démarré à Saint-André, ont pour objectif le rond-point de Gillot, à Sainte-Marie. Cette modification a été décidée hier soir.
Si la circulation entre Le Port et Saint-Gilles sur la quatre-voies, se fait sans problème, quatre ronds-points de la cité maritime sont filtrés. A Cambaie sur l’axe mixte, un bus scolaire est resté coincé sur le terre-plein. Il a fallu l’aide des transporteurs pour le sortir de sa mauvaise situation.
“Nous avons demandé aux adolescents qui étaient dans le car, de nous donner un coup de main, mais ils n’ont rien fait, parce qu’ils ne voulaient plus aller à l’école”, rigole un transporteur.
Des anecdotes, il y en aura sans doute tout au long de la journée. Il y a déjà ceux qui ont choisi de faire demi-tour et de ne pas se rendre au travail ou à l’école.
“Il y a peu de chance que ma fille soit à l’heure en classe”, raconte cette femme. L’établissement scolaire de sa benjamine se trouve à une centaine de mètres du barrage établi au niveau de Carrefour, Sainte-Suzanne.
 Le Sud n’est pas mieux loti. Le centre ville de Saint-Joseph, le pont de la rivière Saint-Etienne et la quatre-voies Saint-Pierre – Tampon sont très encombrés. Cette circulation de plus en plus difficile, va encore se compliquer au fil de la journée…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les journalistes du Quotidien campent devant le tribunal

Une vingtaine de journalistes du Quotidien de La Réunion se sont installés devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis. Une décision est attendue ce mercredi sur le sort du média placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre.

Débrayage des préparateurs en pharmacie au CHOR

Une vingtaine de préparateurs en pharmacie hospitalière ont manifesté leur colère ce jeudi et ont pris part au mouvement de grogne nationale. Ils demandent notamment une révision des échelons et l’officialisation du diplôme d’État.

L’avenir du Quotidien de La Réunion entre les mains du tribunal de commerce

Alfred Chane-Pane et Henri Nijdam ont défendu leur projet respectif de reprise du Quotidien, mercredi après-midi à la barre du tribunal de commerce de Saint-Denis. Le premier a fait valoir le fait qu’il détenait une imprimerie ultra-moderne, tandis que le second a rehaussé son compte courant d’associés à 1,5 million d’euros. Le délibéré interviendra le 3 avril.