Revenir à la rubrique : Social

La Réunion compte 861.200 habitants au 1er janvier 2019

Au 1er janvier 2019, 861 200 habitants vivent à La Réunion, soit 1,3 % de la population française. L’île se classe au 25e rang des départements français les plus peuplés. De 2013 à 2019, la population augmente de 26 100 personnes, soit 4 400 habitants de plus en moyenne par an. Une croissance ralentie de […]

Ecrit par NP – le jeudi 30 décembre 2021 à 09H03

Au 1er janvier 2019, 861 200 habitants vivent à La Réunion, soit 1,3 % de la population française. L’île se classe au 25e rang des départements français les plus peuplés. De 2013 à 2019, la population augmente de 26 100 personnes, soit 4 400 habitants de plus en moyenne par an.

Une croissance ralentie de la population

Entre 2013 et 2019, la population augmente de 0,5 % en moyenne par an, à un rythme supérieur à celui de la France métropolitaine (+ 0,4 %). La croissance de la population réunionnaise est cependant moindre qu’entre 2008 et 2013 (+ 0,7 % en moyenne par an).
Entre 2013 et 2019, la croissance démographique de l’île se place notamment derrière celle de la Guyane (+ 2,4 %) et de la Corse (+ 1,0 %). De leur côté, les Antilles perdent des habitants (- 0,9 % en Martinique et – 0,8 % en Guadeloupe).

La croissance démographique portée par le solde naturel

À La Réunion, le solde naturel porte la croissance démographique, même s’il se tasse depuis quelques années sous l’effet du vieillissement de la population. L’excédent des naissances sur les décès conduit à une hausse de la population de 9 200 habitants par an en moyenne entre 2013 et 2019 (+ 1,1 % par an). La contribution du solde naturel à la croissance de la population de chacune des microrégions est assez semblable.

Par ailleurs, les départs de La Réunion, plus nombreux que les arrivées sur la période récente, ralentissent aussi la croissance de la population. Ces départs concernent principalement des jeunes qui vont poursuivre leurs études en métropole.

1. Taux de croissance annuel moyen de la population par commune de 2013 à 2019

 

Vive progression de la population au Nord

Au Nord, la population croît de manière dynamique entre 2013 et 2019 (+ 1,2 % par an), soit à un rythme deux fois supérieur à celui de l’île (figures 1 et 2). Elle augmente notamment grâce aux nombreuses personnes s’y installant pour étudier ou travailler dans l’agglomération dionysienne. Saint-Denis contribue le plus à la hausse de la population de la microrégion.

La population progresse également à un rythme élevé à Sainte-Suzanne (+ 1,3 % en moyenne par an, comme à Saint-Denis). La population augmente à un rythme proche de la moyenne régionale au Sud (+ 0,6 %). Mais la dynamique s’infléchit par rapport à la période 2008-2013. La croissance démographique reste forte au sein de l’agglomération Saint-Pierre/Le Tampon et dans les communes voisines de l’Entre-Deux, Petite-Île et l’Étang-Salé ; elle avait stagné entre 2008 et 2013 dans ces deux dernières communes. Elle est en revanche quasiment à l’arrêt à Saint-Joseph et à Saint- Louis. Dans l’Est, la croissance de la population entre 2013 et 2019 (+ 0,3 % par an) s’infléchit plus nettement encore : elle est divisée par 4 par rapport à la période 2008-2013. Si la dynamique démographique reste élevée à La Plaine-des-Palmistes et assez forte à Bras-Panon, elle est quasiment stable à Saint-André et Salazie, tandis que la population diminue à Sainte-Rose. À l’Ouest, la population stagne entre 2013 et 2019, alors qu’elle progressait de 0,5 % par an entre 2008 et 2013. Les déménagements vers d’autres microrégions ou en dehors de l’île sont en effet plus nombreux que les emménagements dans l’Ouest.

Regroupant la moitié de la population de l’Ouest, Saint-Paul perd quelques centaines d’habitants entre 2013 et 2019. En outre, la population baisse fortement au Port (- 1,4 % par an) et à Trois- Bassins (- 0,6 %), tandis qu’elle augmente beaucoup moins vite qu’avant à Saint-Leu et à La Possession.

2. Les populations légales par microrégion, intercommunalité et commune à La Réunion

 

La Réunion compte 861.200 habitants au 1er janvier 2019

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Croix Marine : Les syndicats en appellent à l’arbitrage du préfet

Selon l’intersyndicale CFDT – CFE CGC – UR974, l’administratrice provisoire de la Croix Marine se serait prononcée en faveur de la liquidation de l’association dès le mois de septembre. Les élus du CSE et les syndicats réclament la négociation au préalable d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE).

L’administratrice de la Croix Marine recadrée par l’Inspection du travail

A la veille des négociations pour le plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) de la Croix Marine, qui s’ouvrent ce mercredi matin, l’Inspection du travail a fait parvenir un courrier à l’administratrice provisoire de l’association Michelle Narayani, la rappelant à ses devoirs d’information aux élus du CSE, mais aussi aux salariés s’agissant de leurs possibilités de reclassement ou de transfert dans des structures équivalentes.