Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

La Région Réunion demande le maintien du “PACTE” formation dans les Régions d’Outre-mer

Par un communiqué du ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, le gouvernement a annoncé, dans le cadre d’une réforme nationale, la suppression dès l’année 2023 du Haut-commissariat aux compétences, qui avait été créé dans le but de mettre en place et de gérer le plan d’investissement dans les compétences, communément appelé “PACTE“. Cette […]

Ecrit par La-Région-Réunion – le vendredi 25 novembre 2022 à 15H34

Par un communiqué du ministre du travail, de l’emploi et de l’insertion, le gouvernement a annoncé, dans le cadre d’une réforme nationale, la suppression dès l’année 2023 du Haut-commissariat aux compétences, qui avait été créé dans le but de mettre en place et de gérer le plan d’investissement dans les compétences, communément appelé “PACTE“. Cette suppression, conjuguée à la réduction annoncée des crédits du PACTE, confirme les craintes des Régions sur le maintien du PACTE après l’année 2023.

Le PACTE, signé par la quasi-totalité des Régions, est une contractualisation entre l’État et les Régions, où les collectivités s’engageaient à dépenser chaque année un montant minimum en formation professionnelle. Pour la Région Réunion, ce montant socle s’élevait à 34 millions d’euros par an. De son côté, l’État s’engageait à prendre en charge les achats de formation des Régions sur des publics cibles, notamment des demandeurs d’emploi sans qualification, pour la partie supérieure au socle, dans le cadre d’un plafond de plusieurs dizaines de millions d’euros par an.

Considérant cet outil indispensable à la lutte contre le chômage, notamment des jeunes sur notre territoire, la nouvelle majorité régionale a souhaité de nouveau signer le PACTE en 2022. Cette volonté faisait suite au retrait unilatéral incompréhensible du dispositif par l’ancienne majorité, dès 2019, faisant perdre aux finances de la collectivité plus de 100 millions d’euros de crédits compensables par l’État en formation professionnelle.

Face à la fin annoncée du PACTE formation après l’année 2023, la Présidente de la Région Réunion, Huguette Bello, a fait part au Gouvernement de son souhait que ce dispositif soit prolongé et consolidé en Outre-mer dans le cadre de sa rencontre avec le ministre délégué chargé des Outre-mer et par un courrier officiel adressé à madame la Première ministre, Elisabeth Borne. La situation préoccupante du chômage en Outre-mer, notamment des jeunes, cibles prioritaires du PACTE, marquée par un taux deux fois supérieur à la France hexagonale, et la précarité de la population, nécessite la mise en place de dispositifs à la hauteur de l’enjeu.

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Tentative de féminicide : L’auteur des coups de feu est décédé

Un drame s’est produit ce mercredi à Sainte-Marie aux alentours de 14 heures. Un quadragénaire a tiré sur sa compagne avec un fusil avant de retourner l’arme contre lui. La victime, âgée de 48 ans, a été transportée au CHU de Saint-Denis en état d’urgence absolue.  L’homme, gravement touché, est mort.

MFR : Les salariés poursuivent leur mouvement de grève

En grève illimitée depuis la semaine dernière pour exiger de meilleures conditions de travail, les salariés de la Maison familiale rurale (MFR) située à la Plaine-des-Palmistes ont décidé de poursuivre leur mouvement, toujours soutenu par l’Union régionale 974 (UR974).

« Plusieurs chantiers déjà inscrits dans le calendrier social de cette année », assure le Département

Si la collectivité départementale assure respecter le droit de grève « consacré par la constitution », elle exprime néanmoins ses regrets face au mouvement de grève entamé ce jeudi devant ses grilles à l’appel des syndicats SAMFFA et SNT, rappelant la réunion avec la Direction Générale et les services du 27 février dernier, « où des réponses ont été apportées aux points soulevés ».

Futur Filipo maintient le suspens jusqu’aux derniers instants

Un système dépressionnaire menace toujours de se former dans les prochains jours dans la zone. Mais les conditions climatiques dans l’océan Indien ne permettent pas pour l’instant de prévoir avec beaucoup de précision la naissance d’une tempête. Elle pourrait survenir dimanche comme au début de la semaine prochaine, mais les experts expliquent que beaucoup d’incertitude plane encore pour l’instant.