Revenir à la rubrique : Actu Ile de La Réunion

La Région néna 40 ans

40 ans se sont écoulés depuis que la Région Réunion est devenue, dans le cadre de la Décentralisation, une collectivité territoriale à part entière.

Ecrit par La-Région-Réunion – le mercredi 03 mai 2023 à 16H59

Ces quatre décennies d’existence, riches d’enseignements et de réalisations, est célébrée de façon solennelle ce 28 avril 2023 à 14h30 dans l’hémicycle du Conseil régional, en présence notamment des élus de la première assemblée et des partenaires institutionnels (Europe, État, COI, régions…) ayant accompagné cette histoire exceptionnelle.

Retour sur les interventions

Je voudrai vous exprimer à toutes et à tous mes plus vifs remerciements. Votre présence témoigne de la portée historique de cet événement, la célébration des 40 ans de Région Réunion. Connaître le passé, pour comprendre le présent et construire l’avenir, c’est dans cet esprit, que nous plaçons cette célébration.

Le 20 février 1983, avec la première élection régionale, le 30 avril, avec la signature du Protocole d’accord, et le démarrage effectif de la Collectivité Régionale, une nouvelle ère politique s’est ouverte pour La Réunion. Les regions d’Outre Mer ont ainsi été les précurseurs, de l’avènement du fait régional dans le cadre de la décentralisation.

A La Réunion, le Conseil Régional s’est affirmé au fil de ses 40 ans d’existence comme un acteur majeur du développement de notre île.

J’ai tenu à inviter les Conseillers Régionaux élus en 1983, afin de marquer cette continuité historique. Tous ont eu ou ont l’honneur et la responsabilité de servir la collectivité régionale, de servir aujourd’hui les 860 000 Réunionnais. J’ai une pensée particulière pour tous mes prédécesseurs, Mario HOARAU, Pierre LAGOURGUE, Paul VERGES, Camille SUDRE, Margie SUDRE et Didier ROBERT.

L’avènement des Régions est la manifestation la plus éclatante de la République décentralisée.

Huguette BELLO, Présidente de la Région Réunion

Nous, les Conseillers Régionaux, sommes tous des héritiers des bâtisseurs, qu’ont été Pierre LAGOURGUE et Paul VERGÈS. Durant les différentes mandatures, beaucoup a été fait, les fondations ont été posées, des voies nouvelles ont été ouvertes, non seulement dans les domaines l’aménagement et de l’environnement, mais aussi dans la construction des lycées, dans le domaine du désenclavement aérien, de la coopération régionale.

Philippe Berne, Elu Conseiller Régional de 1983 à 2010

En 1983, la Région comptait 35 agents, qui furent de véritables pionniers, en même temps des premiers artisans de la décentralisation. Son budget était de 9 millions d’euros. Aujourd’hui, la Région compte 2733 agents. Son budget dépasse les 2 milliards d’euros.

Ce simple rappel suffit à mesurer le chemin parcouru.

Ces premiers agents ont donné le meilleur d’eux-mêmes au service de la Région Réunion.

Toutes celles et de tous ceux, qui ont connu les lieux de la Région, ont à jamais le privilège d’avoir vécu une experience humaine et professionnelle passionnante. Ils ont participé aux différentes étapes de la mise en oeuvre de cette grande réforme historique, qui fut autant de défis à réaliser. La Région est devenue une institution forte et respectée, un acteur majeur du développement de notre île.

Bernard SALVA, Premier Directeur Général des Services de la Région Réunion

Je suis honoré d’être présent aujourd’hui à l’occasion de cette cérémonie solennelle. Je suis moi-même attaché au dialogue, qui nous anime, Région et Département, qui nous a toujours permis d’être au service de nos concitoyens et surtout au service des plus vulnérables d’entre eux.

Février 1983, un scrutin, qui marquera à jamais la Région Réunion. Cette loi aura un grand impact sur notre île.

Cet anniversaire a donc une résonance particulière, pour moi-même, en tant qu’ancien agent de la Région Réunion, au sein du Service des Budgets et des Finances.

Les Lois de décentralisation posent une nouvelle étape pour La Réunion après 1946. C’est une nouvelle ère, celle des progrès et de l’ambition. La Décentralisation, c’est l’ère de la responsabilité, en effet, dès ce moment-là, les Réunionnais ont eu le pouvoir de décider pour leur île.

La décentralisation a ainsi permis au génie réunionnais de pleinement s’exprimer. C’est une étape majeure pour l’histoire de notre île de La Réunion.

Cyrille MELCHIOR, Président du Conseil Départemental

Nous célébrons les 40 ans des premières élections régionales. Nos collectivités régionales sont des collectivités majeures, incontournables et indispensables pour relever nos territories sont confrontés : tendre vers la souveraineté énergétique et alimentaire, améliorer la résilience de nos infrastructures, connaitre préserver, et quelque fois restaurer notre environnement et notre biodiversité, améliorer nos équipements et notre expertise.

Chacun de ces défis nous offre d’innombrables opportunités pour relever notre challenge le plus important, celui de l’emploi et de l’épanouissement de notre jeunesse. Nous oeuvrons quotidiennement à l’épanouissement de notre population.

Grâce à l’action des collectivités régionales, nos territoires sont prêts à assumer leur plein potentiel au sein de la nation et dans le monde.

Marie Luce PENCHARD, 2ème Vice-Présidente de la Région Guadeloupe

Il y a 40 ans, le Président de la République Française, François Mitterand concrétisait un projet souhaité depuis des décennies, la création des Régions Françaises. Cette nouvelle ère de décentralisation modifiait en profondeur les conditions d’exercice de l’action publique. Notre pays admettait enfin l’existence d’autorités locales compétentes et responsables.

40 ans après, les Régions sont devenues un échelon incontournable de notre démocratie. A La Réunion, la Région a accompagné le développement de son île. Avec constance, les Conseillers Régionaux Réunionnais se sont battus pour améliorer les conditions de vie, diminuer la pauvreté, accroître l’accès à l’éducation.

La Réunion s’est imposée comme le géant des Outre-mers, une véritable locomotive démographique, économique, humaniste. En 40 ans, le chemin parcouru est immense. Ces 40 ans doivent donner un nouvel élan à la décentralisation. La loi doit s’adapter aux contextes locaux, sous peine de devenir inefficace. Il est temps de donner aux Régions plus de compétences et aux Outre-mers une maîtrise de leur destin singulier au sein de notre pays.

Carole DELGA, Présidente de Régions de France

La Réunion et Madagascar entretiennent des liens d’amitié très forts. La Réunion fait partie des lieux particuliers de l’histoire de la Grande Ile. La Région a d’ailleurs une place particulière au sein de la COI.

L’implantation de l’antenne de Région à Madagascar, en 2006, a permis de renforcer et de faciliter la coopération entre les deux îles.

Yvette SYLLA, Ministre des Affaires Etrangères de la République de Madagascar – Présidente en exercice de la COI

L’Europe et La Réunion sont unies. Je me réjouis de voir à quel point le budget apporté par l’Union Européenne a une influence déterminante sur votre belle île, notamment sur l’aménagement du territoire, sur les services mis à la disposition de la population et de l’économie. Les fonds de la politique de cohésion ont permis d’aménager les portes d’entrées de l’île, aéroports de Gillot et de Pierrefonds, ainsi que l’agrandissement du Port Maritime, ont permis de soutenir les projets des axes routiers, la Route des Tamarins, la Nouvelle Route du Littoral…

Aujourd’hui, la Région rayonne, parce que vous avez eu cette ambition pour votre île.

Célébrons les 40 ans de réalisation, de progrès, de développement, d’autonomie et de démocratie. Le destin de La Réunion est entre vos mains. Avec vos atouts uniques, La Réunion a un avenir prometteur. La commission européenne sera à vos côtés. Vous êtes les architectes de votre avenir. C’est vous, qui construisez votre île.

Elisa FERREIRA, Commissaire européenne à la cohésion et aux réformes

La Région Réunion est au coeur de toutes les transitions, de toutes les mutations, auquel notre monde est confronté. Cet anniversaire est un temps fort de notre pays. Votre île prouve qu’elle porte bien le nom de Réunion. En 1983, l’Etablissement Public Régional devenait alors une collectivité de plein exercice doté de larges compétences, et une assemblée porteuse de la légitimité du suffrage universel direct. Cette respiration démocratique, pionnière, favorisa l’émergence de nouvelles figures politiques. En 40 ans de décentralisation, La Réunion peut être fière du visage, qu’elle offre au monde.

Dominique FAURE, Ministre déléguée chargée des collectivité territoriales

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Législatives 2024 : Tout savoir sur la 1ère circonscription

La première circonscription de La Réunion verra neuf candidats s’affronter au premier tour des élections législatives anticipées de 2024. Le duel de 2022 entre Philippe Naillet et Jean-Jacques Morel pourrait être rejoué mais avec des étiquettes différentes.