Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

La population mondiale au 1er janvier 2024 en guise de vœux (pieux)

- Courrier des lecteurs -

Ecrit par Bruno Bourgeon – le mardi 02 janvier 2024 à 11H11
Courrier des lecteurs 2024

Ca y est ! C’est fait ! La Terre supporte aujourd’hui plus de 8 milliards d’habitants, soit un peu plus de 80 millions de plus que début janvier 2023. Affolant, s’ajoute chaque année (naissances moins décès) beaucoup plus que la population française ! Au 1er janvier 2023, la France comptait 68,0 millions d’habitants dont 65,8 millions résident en France métropolitaine.

Notre nombre s’est accru de 1 milliards en 130 années (1800-1930), puis de 1 milliard tous les 22 ans sur la période 1930-1974, et de 1 milliard tous les 12 ans entre 1974 et 2022. Entre 2011 et 2022, il n’a fallu que onze années pour s’accroître d’un milliard supplémentaire, population qu’il faut pouvoir nourrir, loger, soigner, et offrir quelques commodités. La lutte contre la pauvreté et la famine devient de plus en plus difficile.

Le taux de croissance moyen de la population mondiale est de 1 % actuellement, soit en doublement tous les 70 ans. La densité moyenne est de 61 hab./km² au niveau planétaire (c’est une moyenne de peu de signification). La densité de la France est de 124. Si on prend une densité de 100 hab./km², cela veut dire concrètement qu’un individu n’a qu’un carré de 100 mètres de côté pour satisfaire tous ses besoins…. et laisser un peu de place pour la biodiversité. Un individu à l’hectare, c’est une bonne image de l’état de la surpopulation humaine, une situation ingérable et invivable dans la plupart des territoires.

Voici la compilation des différentes sources statistiques sur le blog « économie durable » : http://economiedurable.over-blog.com/2023/12/la-population-mondiale-au-1er-janvier-2024.html

Estimation de la population mondiale au 1er janvier 2024

en millions d’habitants et en début d’année

Sources                                          2023           2024            Progression

Countrymeters                               8 047           8 147          +  100  soit  + 1,2 %

Durzame Demografie  (*)              8 000            8 082          +   82  soit  + 1,1 %

Earth Clock                                    8 204           8 114          +   90  soit  + 1,1 %

INED (**)                                        8 009           8 075          +   66  soit  + 0,8 %

PopulationCity.world                      7 973           8 055          +   82  soit  + 1,1 %

Population.io                                  8 010           8 082          +   72  soit  + 0,9 %

Population mondiale.com               8 011           8 099          +   88  soit  + 1,1 %

Terriens.com                                  7 916           7 989          +   73  soit  + 0,9 %

US Census Bureau                        7 943           8 020          +   77  soit  + 1,0 %

Worldometers                                8 009           8 082          +   73  soit  + 0,9 %

________________________________________________________________________________

Moyenne :                                     7 994          8 075           +  81   soit  + 1,0 % 

_______________________________________________________________________________

La situation reste très contrastée entre les pays développés où la fécondité se situe désormais majoritairement en dessous de 2 enfants par femme (hiver démographique) et les pays les plus pauvres, notamment en Afrique et dans quelques pays d’Asie, où la croissance reste forte : plus de 4 enfants par femme en Afrique, plus encore si l’on retient la seule région subsaharienne. Pondez, pondez, pondez, il en restera toujours quelque chose… Le niveau actuel de nos effectifs exclut déjà en pratique l’essentiel du monde sauvage.

Rappelons la tenue, le 25 novembre dernier, de la Journée Européenne de l’Ecologie et de la Démographie. Il y a été notamment évoqué les liens entre démographie et réchauffement climatique, un sujet que les COP climatiques et le GIEC éliminent systématiquement de leurs travaux. Ce fut encore le cas lors de la récente COP28. C’est intenable, ingérable, insupportable… Donc ça ne sera pas tenu, ça ne sera pas géré, ça ne sera pas supporté. Que dis-je : c’est affolant ! L’année démarre bien, je nous la souhaite aussi folle que 2023.

Bruno Bourgeon

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Le Bon sens

(Les humains seraient-il monstrueusement insensés ?)