Revenir à la rubrique : Social

La nouvelle gouvernance de la CIREST désamorce le futur débrayage des chauffeurs de bus

Régulièrement agressés par des passagers indélicats, les chauffeurs de bus du réseau Estival avaient l’intention de ne pas prendre la route ce mercredi. Mais les grévistes en puissance accordent leur confiance à la nouvelle gouvernance de la CIREST.

Ecrit par Ilona Payet – le mardi 18 août 2020 à 17H27

Les passagers du réseau Estival n’ont plus d’inquiétude à se faire. Ils pourront être transportés comme d’habitude sur leur réseau préféré. Leurs conducteurs de bus annulent le débrayage prévu ce mercredi.

Leur mobilisation devait débuter dès 4h30 au dépôt de Saint-Benoît mais un accord a été trouvé in extremis cet après-midi. 

L’intersyndicale (CGTR et CFDT), sous l’égide de FO TRANSPORT 974, confirme que, suite à de nombreux échanges avec les partenaires de la CIREST et des acteurs de la SEM Estival, dont la CIREST, le préavis de grève est suspendu.

« Entendu par la nouvelle équipe dirigeante de la CIREST qui a été attentive et compréhensive face à nos revendications, dont entres autres, le management d’une autre ère qui sévi au sein de la SEM Estival depuis quelques années, le personnel a décidé de faire confiance à la nouvelle mandature de la CIREST dans sa volonté d’instaurer un vrai dialogue social et surtout de prendre toutes les mesures nécessaires pour assurer la sécurité des biens et du personnel de la SEM », déclare l’intersyndicale ce mardi à 17H.

« Ceci étant, l’intersyndicale reste vigilante quant aux décisions qui seront prises lors du futur conseil d’administration qui aura lieu le mercredi 26 août 2020, et bien entendu, elle se réserve le droit de repartir au combat si le besoin s’en fait ressentir », ajoute le communiqué signé des partenaires sociaux.

Rappelons que le 12 août dernier, un chauffeur de bus avait été agressé par un passager sans raison apparente. Il était ressorti de cette altercation avec un nez fracturé. ([voir notre article de jeudi dernier]urlblank:https://www.zinfos974.com/St-Andre-Un-chauffeur-de-bus-agresse-pour-la-deuxieme-fois-en-un-an_a158614.html )

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Crise du BTP : Sans accord, « le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous »

Les syndicats du BTP ont suspendu leur grève et vont participer à plusieurs réunions de travail tout au long de la semaine prochaine. Une nouvelle table ronde avec tous les acteurs du secteur est prévue vendredi prochain. Si un accord n’est pas trouvé, les manifestants reprendront leur mobilisation. « Le préfet a dit qu’il viendra sur la route avec nous », assure Johny Lagarrigue de la CFDT-BTP.

Crise du BTP : La grève est suspendue, des réunions de travail prévues la semaine prochaine

Les syndicats qui ont démarré mercredi un mouvement de grogne annoncent jeudi suspendre la grève. Une décision prise au sortir d’une réunion organisée à la CCIR avec le préfet, le Département et la Région, notamment. Les manifestants avaient organisé un barrage filtrant mercredi et avait bloqué le Barachois toute la journée de jeudi, provoquant de très importants embouteillages dans le chef-lieu et sur la Nouvelle Route du Littoral.

Manifestation du BTP : Barachois fermé

Une grève illimitée a été démarrée par les syndicats du BTP. Ils bloquent la circulation au niveau du Barachois et une déviation a été mise en place par le Boulevard Sud. Les acteurs du BTP réclament une mobilisation des pouvoirs publics pour sortir le secteur de la crise qui s’enlise. (Images : Pierre Marchal)

SPL Estival : L’intersyndicale prête « à remettre la machine en marche »

« La crise est toujours là ». Après la publication dans la presse locale du pré-rapport de la Chambre régionale des comptes, l’intersyndicale de la SPL Estival ne cache pas son désarroi face à une situation « qui perdure » au sein de la société, et ce malgré la fin du conflit social qui a paralysé la structure fin 2023.