Revenir à la rubrique : Culture

La mort de Michaël Jackson : les larmes de Chloé, 10 ans

Le décès du “Roi de la pop” hier aux Etats-Unis d'une crise cardiaque, provoque une réelle émotion dans notre île. Les Réunionnais manifestent leur surprise et leur tristesse depuis l'annonce de sa mort, sur les radios locales. Sur Freedom, les messages de toutes les générations sont très émouvants. Un père a souhaité nous relater le chagrin de sa fille de 10 ans.

Ecrit par Jismy Ramoudou – le vendredi 26 juin 2009 à 08H50

“On ne savait pas pour le décès de Michaël Jackson. Et comme c’est souvent le cas, ma fille était de bonne humeur avant d’aller à l’école, et ce même si elle préfère quand il n’y a pas classe. Mais comme sa classe chante demain à l’occasion du championnat d’orthographe et du concours de calcul rapide, diffusés demain après-midi sur RFO, elle est plutôt joyeuse en ce moment”.

“Comme à l’accoutumée, j’ai mis la radio, j’ai changé de fréquence deux fois, avant d’arriver sur Radio Freedom. Je n’ai pas compris tout de suite ce qui se disait, jusqu’à ce Chloé me regarde et me demande : Michaël Jackson est mort. J‘ai répondu : je ne sais pas. Je n’ai pas bien compris le nom du chanteur décédé. Comme pour mieux entendre Chloé s’est rapprochée de la radio”. L’information a été confirmée par un auditeur. Chloé, 10 ans, a alors répété : “Michaël Jackson est mort ?”

“Elle m’a regardé avec cette envie de pleurer qu’elle a retenue. Je n’ai pas su quoi lui dire. J’ai alors fixé la route. C’est du coin de l’œil que je l’ai vue enlever ses lunettes et s’essuyer les yeux. Lorsqu’elle a refermé la portière de la voiture, elle m’a regardé pendant quelques secondes interminables, avec des yeux tristes. Les seuls mots que j’ai trouvé à lui dire c’était “bonne journée”, mais je crois qu’elle ne m’a pas entendu…”

“Je ne savais pas à ce moment-là, si c’était le décès de Michaël Jackson ou le chagrin qu’il a provoqué chez ma fille qui me touchait le plus. Maintenant, je sais : c’est la mort d’un grand chanteur et les larmes de ma fille”, a raconté le papa.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

GTNN, éternel lover

Le docteur musical de l’amour, VJ Awax, vient de dévoiler le nouveau clip du crooner GTNN. « Contre moi » coche toutes les cases d’un tube ou autrement dit, un « Run Hit ».

L’hommage en couleurs de Regina Pisano

L’une des créatrices de contenus les plus connues à La Réunion, Regina Pisano, se lance dans la musique. Son premier single, « Les couleurs », est un hommage à son fiancé décédé et une célébration de la vie malgré la perte d’un être cher.

Clara, Kalipsxau, Benjam aussi ciblés par un pirate informatique

Plusieurs autres artistes ont été visés par le pirate informatique qui a déjà fait retirer les clips musicaux de Kénaëlle et Missty de la plateforme YouTube. Ce week-end, Sista Flo et Lucyana ont subi le même sort. Ce matin, c’est la princesse du Séga, l’ultra-populaire Clara, qui a vu deux de ses vidéos être suspendues suite à une réclamation. La reine du zouk, Kalipsxau, et le chanteur Benjam sont aussi concernés.

« L’histoire de la Buse est assez emblématique de la carrière d’un pirate de l’époque »

Si le mythe réunionnais du trésor de la Buse se nourrit depuis plusieurs décennies des nombreuses annonces, jamais confirmées, de découverte d’une potentielle cache secrète, Charles-Mézence Briseul estime qu’il faut rompre avec la coutume de la chasse au trésor et privilégier une archéologie de la piraterie. L’auteur de « La Buse, la biographie du plus grand pirate français » souligne par ailleurs que les rares éléments tangibles disponibles témoignent des difficultés financières du marin calaisien après le célèbre pillage de la Vierge du Cap.