Revenir à la rubrique : National

La légalisation du cannabis rapporterait jusqu’à deux millards d’euros par an à la France

Une étude du think thank Terra Nova publiée ce vendredi dans Le Monde affirme que la légalisation du cannabis rapporterait plus de deux milliards d’euros à l’État. De plus, un cadre moins répressif aurait également de meilleurs résultats pour limiter la consommation. Malgré l’arsenal législatif répressif de l’Hexagone, les Français sont parmi les plus gros […]

Ecrit par SI – le vendredi 19 décembre 2014 à 17H00

Une étude du think thank Terra Nova publiée ce vendredi dans Le Monde affirme que la légalisation du cannabis rapporterait plus de deux milliards d’euros à l’État. De plus, un cadre moins répressif aurait également de meilleurs résultats pour limiter la consommation.

Malgré l’arsenal législatif répressif de l’Hexagone, les Français sont parmi les plus gros consommateurs européens (avec le Danemark) de cannabis : un Français sur trois en a fait l’expérience – un collégien sur dix et deux lycéens sur cinq –, tandis que 550.000 personnes en consomment quotidiennement.

En outre, comme le note Le Monde, le commerce et la consommation du cannabis coûte cher, très cher, aux caisses de l’État, puisqu’au total, près de 568 millions d’euros sont consacrés chaque année à la lutte contre le cannabis. « Les seules interpellations comptant pour quelque 300 millions. S’y ajoute le coût social indirect: la déstabilisation de quartiers par le trafic, la consommation de produits frelatés… », ajoute le quotidien du soir.

Les auteurs de cette étude, les économistes Pierre Kopp (Panthéon-Sorbonne) et Christian Ben Lakhdar (Université Lille 2), associés à Romain Perez (Terra Nova), rappellent que « plusieurs États ont récemment évolué dans leurs pratiques : la ‘guerre à la drogue’, coûteuse et inefficace, y a laissé place à des approches fondées sur la tolérance au cannabis, voire dans certains cas, à la légalisation ».

Pour Terra Nova, trois solutions alternatives existent au système actuel en place.

La première serait la dépénalisation, permettant la détention de cannabis à des fins personnelles. Selon l’étude, une telle mesure ferait diminuer d’au moins 55% le coût de la répression, soit 311 millions d’euros par an. Néanmoins, une dépénalisation aurait un effet pervers pour les auteurs : 6.000 consommateurs quotidiens supplémentaires et 309.000 consommateurs occasionnels de plus.

Autre mesure dévoilée dans le rapport, la légalisation du cannabis dans le cadre d’un monopole public, [comme récemment en Uruguay]urlblank:http://www.zinfos974.com/Cannabis-L-Uruguay-devient-le-premier-pays-au-monde-a-en-legaliser-la-vente-et-la-production_a65418.html . L’État, en fixant et en augmentant les prix de vente du cannabis, pourrait enregistrer des « recettes fiscales significatives » à hauteur de 1,3 milliard d’euros. Le nombre d’usagers quotidiens augmenterait de 47% pour se porter à 812.000. Par ailleurs, plus de 13.000 emplois seraient créés.

Troisième solution, la légalisation dans un cadre concurrentiel, [une option retenue par l’État du Colorado aux États-Unis]urlblank:http://www.zinfos974.com/Etats-Unis-Le-Colorado-autorise-la-vente-de-cannabis-a-des-fins-recreatives_a66293.html . Cela ferait baisser les prix de vente du cannabis, mais aurait pour incidence une explosion du nombre d’usagers quotidiens (+71%), avec 393.000 consommateurs supplémentaires et près d’un million de consommateurs quotidiens. Dans ce scénario, le bénéfice pour les finances publiques serait moindre, environ 2,2 milliards d’euros, car la surconsommation entraînerait des dépenses de santé supplémentaires.

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Jordan Bardella et Marine Le Pen appellent à la dissolution de l’Assemblée nationale en cas de victoire aux européennes

À l’approche des élections européennes, Jordan Bardella, la tête de liste du Rassemblement national qui caracole en tête des sondages, a annoncé son intention de demander la dissolution de l’Assemblée nationale si son parti remporte le scrutin. Marine Le Pen, ancienne présidente du parti, soutient cette démarche, visant à refléter selon elle un changement dans la volonté du peuple français.

La Réunion est le département le moins sportif de France

Une étude de l’INSEE révèle que La Réunion est le département français qui pratique le moins d’activité sportive. Seul 50% des Réunionnais pratiquent au moins une activité physique par semaine. Comme partout, le nombre de licenciés est en baisse et les femmes restent minoritaires.