Revenir à la rubrique : National

La justice s’intéresse au patrimoine d’Yves Jégo

Comme révélé ce lundi par Le Parisien, le patrimoine du candidat à la présidence de l’UDI, Yves Jégo, est actuellement dans le viseur des enquêteurs du parquet de Paris depuis le mois de septembre 2013. Ces derniers s’interrogent sur un enrichissement inexpliqué d’Yves Jégo portants sur plusieurs centaines de milliers d’euros entre 2003 et 2009. […]

Ecrit par S.I – le lundi 13 octobre 2014 à 17H37

Comme révélé ce lundi par Le Parisien, le patrimoine du candidat à la présidence de l’UDI, Yves Jégo, est actuellement dans le viseur des enquêteurs du parquet de Paris depuis le mois de septembre 2013. Ces derniers s’interrogent sur un enrichissement inexpliqué d’Yves Jégo portants sur plusieurs centaines de milliers d’euros entre 2003 et 2009.

Les enquêteurs se penchent notamment sur deux cas. Le premier, une plus-value de plus de 300.000 euros réalisée par Yves Jégo après qu’il ait revendu les parts de la société d’édition Timée.

La société, placée en redressement judiciaire en 2011, n’a jamais vu son chiffre d’affaires s’envoler, alors qu’au même moment, les parts d’Yves Jégo dans l’entreprise sont passées de 15 à 1.400 euros.

L’ancien ministre de l’Outremer a expliqué, sur son compte Facebook, qu’« en 2008, l’un des associés ayant souhaité acheter (ses) parts pour devenir majoritaire, celles-ci ont été estimées à 300.000 euros par les comptables de l’entreprise ». De plus, dit-il, « la transaction n’a jamais été soldée compte-tenu des difficultés que l’entreprise a alors connues. Il n’y a donc eu à cette occasion aucun enrichissement », assure Yves Jégo.

 

Les enquêteurs s’interrogent également sur l’achat moyennant 1,2 million d’euros d’un appartement par le couple Jégo, sans apport personnel. Ils ont dû assumer un remboursement de 7.000 à 8.000 euros par mois, soit 50% de leurs revenus. Yves Jégo admet avoir « revendu ensuite cet appartement parce que, effectivement, le taux d’endettement était trop lourd ».

Pour l’heure, Yves Jégo dément formellement les « accusations violentes et sans fondement » et qui interviennent « comme par hasard à l’heure du choix pour les militants de l’UDI ».

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Pour LFI, l’exclusion de l’Assemblée du député Sébastien Delogu est une fierté

Le député de Marseille Sébastien Delogu a été exclu 15 jours de l’Assemblée nationale par la présidente Yaël Braun-Pivet pour avoir brandi un drapeau palestinien hier lors d’une séance de questions au gouvernement. « Sa punition est une décoration et une honte pour toujours pour ceux qui l’ont votée » a réagi sur X Jean-Luc Mélenchon. Sébastien Delogu a été sanctionné par un vote des députés macronistes, de la droite et de l’extrême-droite.

Johanne Defay éliminée à Tahiti

Alors que les Jeux olympiques se rapprochent à grands pas, Johanne Defay a réalisé une contre-performance lors de la compétition du Tahiti Pro en se classant 9e. Néanmoins, la victoire de la Tahitienne Vahiné Fierro a un petit goût de Réunion, puisqu’elle est entraînée par Jérémy Florès.

La grande reporter Mémona Hintermann s’interroge sur une contagion calédonienne

Dans une chronique publiée dans la Dépêche, la Réunionnaise s’interroge sur une possible contagion de la situation en Nouvelle-Calédonie sur les autres territoires ultramarins. L’ancienne membre du Conseil supérieur de l’audiovisuel dresse un tableau alarmant de la situation des Outre-mer, en taclant au passage le président de la République et les élus locaux.

Sniffy : Une poudre blanche énergisante à inhaler par le nez inquiète

Encore peu connue du grand public, Sniffy, poudre blanche énergisante, vient de débarquer sur le marché dans l’Hexagone, mais fait déjà l’objet de controverses et pourrait bientôt être interdite par la loi. Cette poudre blanche, qui s’inhale par le nez, suscite l’indignation des spécialistes de l’addictologie, qui y voient une incitation à consommer de la cocaïne.

Footballeurs péi pro : L’étrange saison qui a du mal à relier deux générations

Alors que la plupart des championnats européens se sont arrêtés le week-end dernier, l’heure du bilan a commencé pour tout le monde. Une saison assez particulière pour les footballeurs réunionnais qui n’est pas la plus faste en termes de présence sur les terrains professionnels de l’Hexagone. La faute, peut-être, à une jonction de générations qui met du temps à se faire. Néanmoins, entre le départ de Dimitri Payet au Brésil, le succès de Melvine Malard en Angleterre et une relève qui arrive, la saison a été riche en changements. Retour sur une année assez particulière pour les footballeurs réunionnais.