Revenir à la rubrique : Courrier des lecteurs

La journée mondiale des hypocrites

Courrier

Ecrit par Georges Donald Potola – le lundi 27 novembre 2023 à 08H18

Nous venons de célébrer le 17 octobre dernier, la journée mondiale du refus de la misère ou plutôt la journée mondiale de l’hypocrisie du refus de la misère.

Un ballet planétaire ou nous les occidentaux sont de grands danseurs.

La pauvreté qui sévit à l’échelle mondiale est une tragédie certes complexe, mais est surtout alimentée par une mauvaise politique caractérisée par le mensonge, la corruption et les magouilles de certains hommes politiques. Cependant, il est essentiel de reconnaître que les nations occidentales, nous Réunionnais inclus, ne sont pas exemptes de responsabilité dans cette tragédie.

Exemple : Il suffit de voir le nombre de Réunionnais qui se déplacent chaque année en Thaïlande ou Madagascar pour abuser sexuellement d’enfants souvent mineurs, qui vendent leurs corps pour se nourrir.

Notre orgueil et comportement collectif contribuent à perpétuer des structures injustes qui condamnent des milliers d’enfants à une mort prématurée par la faim, la maladie et aussi la soif.

Le mensonge politique, qu’il soit pratiqué dans les pays en développement ou dans les nations occidentales, a des répercussions dévastatrices. Les discours trompeurs engendrent un cynisme généralisé. Ces pratiques affaiblissent notre capacité à s’engager dans des actions constructives pour combattre la pauvreté, tant à l’échelle nationale qu’internationale.

La corruption, qui traverse souvent les frontières, gangrène l’aide internationale et les initiatives visant à réduire la pauvreté. Les fonds destinés à l’aide humanitaire sont souvent détournés de leur objectif initial, avec la complicité des gouvernements en place et compromettent les chances des enfants défavorisés de recevoir une éducation adéquate, des soins de santé et une alimentation suffisante.

Les politiques économiques et commerciales occidentales, favorisent les intérêts des nations riches au détriment des pays plus vulnérables, créant ainsi des inégalités structurelles qui perpétuent la pauvreté.

Il est crucial que chacun d’entre nous reconnaît notre complicité et de remettre en question notre attitude. L’humilité et la volonté de remédier aux injustices structurelles sont des étapes cruciales pour aborder les causes profondes de la pauvreté mondiale. Cela nécessite une coopération internationale honnête, des réformes politiques et économiques, et un engagement envers des pratiques éthiques dans nos relations avec les nations en développement.

En fin de compte, la lutte contre la pauvreté dans le monde nécessite une remise en question collective de nos propres actions et une volonté sincère de travailler ensemble pour éliminer les injustices qui persistent, quelles que soient les frontières nationales.

Georges Donald Potola

Thèmes :
Partagez cet article:
S’abonner
Notification pour
13 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
pif -paf
3 mois il y a

« J’avoue être très étonné de l’incroyable clarté de la situation. Ceux qui ne voient pas les choses, c’est juste qu’ils ne veulent pas les voir.
Au plan général, notre société telle que nous la connaissions quelques décennies en arrière est en train d’agoniser, ravagée par les conséquences de son américanisation depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale.
Nous étions le pays de la cuisine la plus raffinée. Nos nouvelles générations sont éduquées à « bouffer » du Mc Do et ne comprennent plus rien à la « bonne cuisine » et aux « bons vins ».
Nous étions le pays de la galanterie et des mœurs courtoises vis-à-vis des femmes. Nous sommes aujourd’hui un pays où tant de femmes vomissent leur haine des hommes et de la galanterie, hommes qui sont devenus l’ennemi à abattre.
Nous étions un pays où la famille était une institution traditionnelle et respectée. Nous sommes aujourd’hui un pays où cette institution est devenue le symbole de ce qu’il faut détruire : le patriarcat avec sa figure de proue, l’homme blanc, hétérosexuel de plus de 50 ans.
Nous étions un pays au passé glorieux et fier de lui, qui comptait dans le monde. Nous sommes aujourd’hui un pays qui pleurniche et se lamente en permanence, demandant pardon à tout le monde et votant même des Lois « mémorielles » pour graver dans le marbre notre repentir et notre déchéance.
Nous étions un pays où l’on aidait, grâce à la science, les couples ayant des difficultés à avoir des enfants (Amandine). Nous sommes maintenant un pays qui est en train de sombrer dans des pratiques n’ayant plus aucune éthique ni morale (avortement jusqu’aux derniers jours pour raisons psychologiques, PMA et bientôt GPA).
Nous étions un pays où les homosexuels n’étaient pas persécutés. Nous sommes aujourd’hui un pays persécuté par les LGBTQIA+ qui nous imposent une dictature des minorités. »

jo cazanove
Répondre à  pif -paf
3 mois il y a

Je plussoie bravos tout est dit formidable notre société est morte nous sommes devenus des sous hommes; aimons nous vivants à continuer sur cette voie je ne donne pas chère à la race humaine!

Lesseps
Répondre à  pif -paf
3 mois il y a

ahhhhh un catho traditionnaliste en pleine crise identitaire … Ils ont l’habitude … ce sont des croyants donc complètement paumés par définition …

pif -paf
Répondre à  Lesseps
3 mois il y a

c’est sur , les juifs sont plus progressistes avec les bombes américaines et les musulmans plus tolérants envers les femmes avec leurs lois coraniques toujours appliquées , tout comme l’esclavage des non-musulmans inscrit dans le coran…..

nier la civilisation et ses héritages culturels
et c’est la dissolution dans la betise, la corruption des politiques et toute les merdes sociétales démontrées par le gouvernement américain.

Mordicant
Répondre à  pif -paf
3 mois il y a

Parfait catalogue de la propagande zemmouriste !

Omarie
Répondre à  pif -paf
3 mois il y a

Pauvre petit « homme blanc, hétérosexuel de plus de 50 ans » qui est haï par les femmes et persécuté par la société dont il est devenu « l’ennemi à abattre ». Arrêtez, vous allez me faire pleurer !

polo974
3 mois il y a

« Exemple : Il suffit de voir le nombre de Réunionnais qui se déplacent chaque année en Thaïlande ou Madagascar pour abuser sexuellement d’enfants souvent mineurs, qui vendent leurs corps pour se nourrir. »

Tu peux donner des chiffres vérifiés par les justices ou les polices ? ? ?
Ou bien est-ce en bon vieux démago (tendance conploplo style : « la justice te la police est corrompue ») que tu balances ça ? ? ?

Du coup, tu attire les mouches à merde type pif-paf qui balancent d’autres monceaux de mensonges et d’inepties…

Bibi
Répondre à  polo974
3 mois il y a

Se rend t-il compte qu’il est complice  »en connaissant » des gens ayant cette pratique et surtout en ne faisant rien pour protéger les victimes potentielles ?

jo cazanove
Répondre à  polo974
3 mois il y a

du chiffre mais ce n’est pas faux combien d’hommes avec des entreprises ont tout perdus femmes enfants et entreprises il y a des hommes qui vont à Madagascar pour le sexe et c’est vrai, arrêtons d’être hypocrites et de jouer à la sainte nitouche .

pif -paf
3 mois il y a

« L’Angleterre et une grande liste d’ONG ont publié une étude sur la propagande politique depuis 1991 ou susceptibles d’être conquis dans le futur proche. Les mondialistes ont tenté de mesurer l’efficacité de la propagande politique des défenseurs pour adapter leur propagande conquérante.

🔶 Tout d’abord, un point de vocabulaire : les auteurs mondialistes expliquent que toute propagande politique adverse, surtout exacte, doit être nommée « désinformation ». Ce terme est techniquement interprété par les propagandistes comme « toute contradiction à l’information que nous avons choisie de diffuser ».
Le terme doit devenir le symbole de la définition, il doit être répété, martelé.
Nous sommes très loin de la propagande de l’excellent Northcliffe le niveau des propagandistes anglais a bien chuté en un siècle.

Londres exige que toute propagande politique qui tente de se défendre ou de contre-attaquer, doit être nommée par le mot-symbole « désinformation ».

🔶 Ensuite, les auteurs expliquent les points qui les gênent le plus :

🔹 ils désignent toute propagande politique visant les gouvernements occidentaux actuels,ou lorsqu’elle expose leurs décisions prises dans l’intérêt de l’idéologie mondialiste et de ses adeptes au détriment de leur peuple.

👉🏻 Ne surtout pas montrer que l’idéologie mondialiste est mortifère !
🔹les auteurs désignent toute propagande politique exposant les attaques contre la religion et contre les valeurs traditionnelles. Les auteurs réclament que les propagandistes doivent faire accroire aux croyants qu’ils doivent garder confiance aux autorités occidentales sur ces deux questions.

🔹 les auteurs avouent qu’ils sont démunis face à leur perte d’efficacité en propagande politique intérieure. En particulier, les idées patriotiques gagnent du terrain entre autres en Europe, et les bonnes vieilles ficelles consistant à amalgamer les patriotes à de méchants ceci ou à de méchants cela, n’ont plus de succès.

Le groupe a élaboré des recommandations pour accroître l’influence des de la propagande politique mondialiste :
🔹 Légiférer au niveau étatique,
🔹 Accélérer la suprématie du politburo européen sur les Etats, en particulier sur la question de la propagande politique,
🔹 Améliorer la coopération entre les services de renseignement, afin d’être mieux informés des actions de la propagande de l’opposition, d’y répondre plus efficacement et de prévoir de la censure et des répressions.
🔹 Créer de nouveaux médias d’apparence indépendante et soutenir les existants,
🔹 Elargir la présence des médias, blogueurs et volontaires « low cost » rémunérés pour encombrer l’espace informationnel en échange de « quelques centimes » sur l’espace numérique,
🔹 Cibler les groupes vulnérables et les communautés isolées en se présentant comme protecteurs. L’emprise sur eux étant plus simple. Nous parlons ici des clandestins, et des victimes antérieures qui ont déjà sombré aux discours promouvant la stérilité (certains se croient heureux et peuvent accepter une rémunération pour faire la publicité de leurs gourous se cachant derrière le mot-symbole « démocratie »).

Cela s’accompagne de la poursuite de l’amoindrissement de la souveraineté des Etats membres.

🔶 Ce rapport peut être qualifié de révolutionnaire : pour la première fois, les propagandistes politiques occidentaux ont analysé la propagande politique adverse, et en ont tiré des conclusions.
Leur inquiétude est compréhensible : auparavant, il n’existait pas une seule plateforme médiatique à l’échelle mondiale qui n’était pas sous le contrôle des forces mondialistes. Cela a permis de réguler assez efficacement la propagande politique à leur profit exclusif.

En 2023, la donne commence à changer. Si auparavant ceux qui n’étaient pas d’accord avec les opinions « démocratiques » ou mondialistes pouvaient être ignorés, il faut désormais au moins les accuser de « désinformateur ».

Si auparavant la lutte contre la dissidence était menée principalement au niveau local, à l’échelle des médias individuels et des comptes sur les réseaux sociaux, il est désormais proposé de l’étendre au niveaux des États et même des blocs politiques comme l’UE.

Bien sûr, il ne faut pas dire que cela vise à introduire une censure à une échelle sans précédent. »
*
réduire la pauvreté à l’échelle mondiales avec le nouvel ordre mondial c’est l’esclavage mondialisée 2.0 avec la fausse démocratie proposée par les vendus et corrompus comme ce polo le menteur, véritable porte parole des injections expérimentales mortelles pour nous sauver du virus de synthèse covid19 breveté aux Etats-Unis.
ni oubli ni pardon

Ste Suzanne
2 mois il y a

D ici l année prochaine il faut crée la journée de la corruption et du mensonges et de la fraude pour nos élus ils pourront s amusé entre eux et discuter de toute leur magouilles

klod
2 mois il y a

« Il est crucial que chacun d’entre nous reconnaît notre complicité et de remettre en question notre attitude. « 

ouaix ….

déjà , dans les économies libérales dont nous faisons partis : Intéressement des salariés OBLIGATOIRES aux bénéfices de l’entreprise , ce serait un début .

koman peut on accepter qu’un salarié participe , quant profit, à l’enrichissement de son employeur sans en bénéficier …………………….

a minima , l’ISBEO: l ‘ Intéressement des Salariés aux Bénéfices de l’Entreprise Obligatoire

en attendant : « la lutte continue » !

Grangaga
2 mois il y a

Kas’kètt’ té y di….
_Mwin té y foutt’ a li in mor’so savon, èk’ sa li té kontan li té y pran son somin té y rantt’ son kaz’ la-ba….

Si a nou issi nou koné sa, zot’ gouvèrn’man y dwa konètt’ pliss’ ke nou….
Kossa li fé po protèz’ son pèpp’, son bann’ fanm’ èk’ son bann’ z’anfan…
Lèss’ a zot’ fèrr’ là, va fé in katalogu’ o kontrèrr’, èk’ toutt’ sortt’ kalité…..
Pé inportt’ lo touriss’, di moman k’l’ar’zan y rantt’ dan la kèss’…
È débri son pèpp’ èk’ son… »mor’so savon »…

Z’irè pa la-ba, non mi di a ou..z’irè pa la-ba….

Dans la même rubrique

Une journée solidaire

Le 15 février 2024 l’association solidarité réunionnaise pour un meilleur lendemain a fait une distribution de denrées alimentaire d’envergure.