Revenir à la rubrique : Social

La grève des facteurs se poursuit à Piton Saint-Leu, elle débute aux Avirons

Face au mouvement de grève des employés de la Poste de Piton Saint-Leu, la direction de la plateforme de distribution de Saint-Leu a reçu hier l’organisation syndicale FO COM. Un protocole d’accord avait été signé avec ce syndicat pour une reprise de travail ce jour, indique-t-on du côté de la direction. Dans un communiqué, celle-ci […]

Ecrit par . – le mercredi 10 octobre 2012 à 17H11

Face au mouvement de grève des employés de la Poste de Piton Saint-Leu, la direction de la plateforme de distribution de Saint-Leu a reçu hier l’organisation syndicale FO COM. Un protocole d’accord avait été signé avec ce syndicat pour une reprise de travail ce jour, indique-t-on du côté de la direction.

Dans un communiqué, celle-ci informe pourtant qu’aujourd’hui, « aucun agent n’a repris le service. Nous comptons 26 agents sur 35 en grève ».

Sud PTT n’a, pour sa part, pas encore entamé de négociations avec le directeur d’établissement, le nombre de personnes dans la délégation provoquerait un premier différend entre les grévistes et la direction.

A noter que les facteurs du centre courrier des Avirons ont rejoint le mouvement, informait ce matin le secrétaire départemental de Sud PTT, Eric Taochy.

Les revendications restent les mêmes, à savoir le manque de personnel, la sécabilité, les heures supplémentaires non payées…

 

Thèmes :
Message fin article

Avez-vous aimé cet article ?

Partagez-le sans tarder sur les réseaux sociaux, abonnez-vous à notre Newsletter,
et restez à l'affût de nos dernières actualités en nous suivant sur Google Actualités.

Pour accéder à nos articles en continu, voici notre flux RSS : https://www.zinfos974.com/feed
Une meilleure expérience de lecture !
nous suggérons l'utilisation de Feedly.

S’abonner
Notification pour
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

Dans la même rubrique

Les journalistes du Quotidien campent devant le tribunal

Une vingtaine de journalistes du Quotidien de La Réunion se sont installés devant le tribunal judiciaire de Saint-Denis. Une décision est attendue ce mercredi sur le sort du média placé en liquidation judiciaire depuis le 4 octobre.

Débrayage des préparateurs en pharmacie au CHOR

Une vingtaine de préparateurs en pharmacie hospitalière ont manifesté leur colère ce jeudi et ont pris part au mouvement de grogne nationale. Ils demandent notamment une révision des échelons et l’officialisation du diplôme d’État.

L’avenir du Quotidien de La Réunion entre les mains du tribunal de commerce

Alfred Chane-Pane et Henri Nijdam ont défendu leur projet respectif de reprise du Quotidien, mercredi après-midi à la barre du tribunal de commerce de Saint-Denis. Le premier a fait valoir le fait qu’il détenait une imprimerie ultra-moderne, tandis que le second a rehaussé son compte courant d’associés à 1,5 million d’euros. Le délibéré interviendra le 3 avril.